Brice Alzon PDG du réseau MDSAP / Coviva livre ses résolutions pour l’année 2017 dans le Magazine « Maddyncss », les Sites « West Marketing Online » et « Startup 365 »

Retrouvez la version PDF de l’article en cliquant ici.

À l’occasion de cette nouvelle année, Brice Alzon Président Directeur Général du réseau MDSAP / COVIVA  et  entrepreneur dans l’âme nous livre ses résolutions, projets ou même souhaits professionnels pour l’année 2017.

« Ma principale résolution professionnelle cette année : favoriser l’offre et la demande sur le marché de l’emploi. Je suis en recrutement permanent dans toute la France pour des postes dans les métiers du service à la personne mais aussi les fonctions supports, sans parvenir à combler la totalité des postes à pouvoir. Cette année, je mets tout en œuvre pour inverser cette tendance ! « .

 

La République du Centre – le 29  Janvier 2017- MDSAP Fleury Les Aubrais

Le journal République du Centre a consacré un article à l’ouverture de la l’agence MDSAP Felury les Aubrais intitulé « Un nouveau prestataire de services à la personne« .

Vous pouvez retrouver l’intégralité de l’article « Un nouveau prestataire de services à la personne » sur le site La république du Centre  ou en cliquant ici pour télécharger la version PDF.

Connu pour son entreprise de jardinerie fleuryssoise et son engagement associatif

– il était jusqu’en mars dernier, le président de l’Union CJF – Hervé Dunou a ouvert en début d’année une agence de services à la personne : MDSAP (Maison des services à la personne).

La reconversion peut tout d’abord surprendre. Mais à y regarder de plus près, on se rend compte qu’elle est tout à fait pertinente et mûrement réfléchie. Non seulement parce que l’homme a toujours accordé une grande importance aux relations humaines, mais également parce que le professionnel avait déjà un pied dans ce secteur d’activités à travers l’entretien des jardins de particuliers.

Hervé Dunou collaborait d’ailleurs depuis 2012 avec le réseau MDSAP en tant que coopérateur jardin. En 2014, sa rencontre avec le président du groupe va lui donner envie de devenir adhérent à part entière en étendant ses activités aux autres services à la personne.

« C’est l’esprit coopératif qui m’a plu », explique-t-il. MDSAP est en effet une coopérative qui regroupe 490 agences indépendantes à qui elle offre accompagnement, formations et outils de communication. L’agence fleuryssoise est actuellement habilitée à proposer des travaux de jardinage et de bricolage, du gardiennage en cas d’absence (ouverture des volets, arrosage des plantes, relève du courrier, etc.), du ménage et du repassage, ainsi que du portage de repas à domicile.
Et Hervé Dunou est en attente d’une autorisation pour proposer également un service d’aide à l’autonomie à destination des seniors dépendants et des personnes en situation de handicap. « Tous ces services peuvent faire l’objet de réductions d’impôts jusqu’à moins 50 % », rappelle-t-il.
Qualités humaines
Pour l’heure, le nouveau directeur est en plein recrutement. Son objectif pour 2017 est d’employer au moins trois personnes, suivies d’une dizaine d’autres dans les trois ans à venir. Mais il prend son temps pour choisir car plus qu’un CV bien rempli, ce sont des qualités humaines qu’il recherche. « Je souhaite m’entourer de personnes avec du savoir-être. Après, le savoir-faire, ça s’apprend. »

Très attaché à l’esprit d’équipe, il tient à fidéliser ses collaborateurs en leur offrant des postes en CDI et des formations complémentaires. Lui-même a pour projet de suivre l’an prochain une formation qui lui permettra d’approfondir sa connaissance des réels besoins des personnes âgées.

Pratique.

Magazine Pleine Vie – le 06 Janvier – MDSAP

Avec l’arrivé du froid hivernal et la propagation du virus de la grippe, la MDSAP vous donne tous les conseils pour bien se protéger sur le magazine Pleine Vie.
Retrouvez l’article en version PDF en cliquant ici.

 

Grippe : comment s ‘en protéger si l’on n’est pas vacciné.
Depuis fin décembre 2016, l’épidémie de la grippe s’intensifie en France. Un infirmier nous donne ses conseils pour préserver les personnes âgées de ce virus particulièrement virulent.
L’épidémie de la grippe fait de plus en plus de victimes.

Entre le 26 décembre 2016 etle 1erjanvier 2017, Santé publique a enregistré 1035hospitalisations contre 617la semaine précédente.D’après Yann Barthelemy Blanc, infirmier pour la MDSAP (Maison des Services A la Personne), « les plus de Bo ans sont les plus vulnérables. « Cette tranche d’âge représente 6396 des hospitalisations. Se faire vacciner est désormais trop tard : »Il est forcément recommandé aux plus de 65 ans de se faire vacciner 15jours avant l’arrivée de l’épidémie « .Mais il est toujours temps d’appliquer quelques conseils de prévention.

 
LES SYMPTÔMES
Les premiers symptômes de la grippe sont une hyperthermie qui dure 48 heures, des courbatures et une importante fatigue. On parle parfois de « syndrome grippal » sans toujours en connaître les particularités : « Un syndrome grippal dure entre 24 et 48 heures tandis qu’une grippe peut s’étendre jusqu ‘à une semaine. »

 
LES GESTES À ADOPTER
Les personnes âgées non vaccinées contre la grippe ont tout intérêt à s’en garantir : « Il faut sortir le moins possible et éviter les espaces bondés comme les supermarchés . Il est également nécessaire de se laver les mains régulièrement. Si un intervenant vient chez vous, il doit porter un masque et des gants. Mais il faut diminuer les visites. »

 

ANTIBIOTIQUES, LA BONNE SOLUTION ?
Si les Français ont tendance à recourir aux antibiotiques, leur usage fait débat au sein du corps médical. Selon Yann Barthelemy Blanc, « les antibiotiques ne sont utiles qu’en cas d ‘infection. Or, la grippe est virale.
L’Ibuprofène et le Paracétamol suffisent . »Quoi qu’il en soit, dès l’arrivée des premiers symptômes, les personnes à risque (seniors, femmes enceintes, malades cardiaques ou pulmonaires, diabétiques et personnes obèses) doivent impérativement consulter leur médecin.

Communiqué de presse

Services à la personne

La FESP salue l’adoption par les parlementaires de la généralisation du crédit d’impôt pour tous les ménages

La FESP salue l’adoption par les parlementaires de la généralisation du crédit d’impôt pour tous les consommateurs de services à la personne dans le cadre la Loi de finances pour 2017 publiée au Journal officiel du 30 décembre 2016

La Fédération du service aux particuliers (FESP) se félicite de l’avancée majeure pour le secteur des services à la personne (SAP) que représente l’adoption de la généralisation, au 1er janvier 2017, du crédit d’impôt pour tous les utilisateurs de services à la personne (assistance aux personnes âgées ou handicapées, garde d’enfants, entretien de la maison et travaux ménagers, soutien scolaire, assistance informatique, petits travaux de bricolage et jardinage, etc.) dans le cadre de la Loi de finances pour 2017.

Jusqu’alors, les consommateurs de services à la personne domiciliés fiscalement en France pouvaient bénéficier d’un avantage fiscal se présentant sous la forme d’une réduction ou d’un crédit d’impôt. Seuls les contribuables qui exerçaient une activité professionnelle, ou qui étaient inscrits sur une liste de demandeurs d’emploi durant au moins trois mois au cours de l’année, pouvaient bénéficier d’un crédit d’impôt pour leurs dépenses de SAP. Pour ceux qui étaient dans une autre situation, l’avantage fiscal prenait la forme d’une réduction d’impôt.

Cette différenciation engendrait des inégalités entre les ménages, notamment pour les inactifs non assujettis à l’impôt sur le revenu (retraités, etc.) qui ne pouvaient se prévaloir de la réduction d’impôt.

Mesure proposée depuis plusieurs années par la FESP, la généralisation au 1er janvier 2017 du crédit d’impôt pour tous les utilisateurs de SAP vient garantir à tous les ménages le bénéfice d’un avantage fiscal pour leurs dépenses de SAP. Cette mesure devrait permettre également la création nette de 30 000 emplois dans le secteur.

Comment se passent le recrutement et la formation pour les salariés et les chefs d’entreprise du Commerce Coopératif et Associé ? Qu’est-ce que les groupements mettent en place afin de motiver et fidéliser ces publics ? La FCA a mené l’enquête.

La FCA a mené une étude dans le but pour mieux connaître les pratiques de ses groupements adhérents, présents dans plus de 30 secteurs d’activités, en ce qui concerne le recrutement, la formation, la motivation et la fidélisation des entrepreneurs et des salariés.

En matière de recrutement des adhérents, 75 % des structures centrales (ou filiales) disposent d’un service dédié à la prospection et 68 % des groupements privilégient certains profils d’adhésion, la dimension entrepreneuriale et l’expérience au sein des groupements étant particulièrement valorisées. Pour 3 groupements sur 4, les valeurs du Commerce Coopératif et Associé sont un atout lors du recrutement de nouveaux adhérents et plus d’1 groupement sur 2 estiment que les valeurs du Commerce Coopératif et Associé sont un atout lors du recrutement de nouveaux salariés.

Parlons formation: 83 % des structures centrales proposent un service de formation pour leurs adhérents, les salariés des têtes de réseaux et ceux des points de vente. Il s’agit principalement de formations métiers ou qualifiantes (88 %). Plus de 4 groupements sur 5 pensent que les salariés (centrale et points de vente) doivent être formés aux valeurs du Commerce Coopératif et Associé.

En 2016, la motivation des chefs d’entreprise dans les réseau du Commerce Coopératif et Associé est jugée comme étant au rendez-vous pour 86 % des groupements.

Enfin, pour les groupements du Commerce Coopératif et Associé, ce sont la qualité des services et l’accompagnement opérationnel (79 %), le gain économique apporté au point de vente (72 %), l’accompagnement financier (69 %), les valeurs et l’image de l’enseigne (65 %) qui expliquent la fidélité des chefs d’entreprise à leur réseau.

Découvrez l’étude FCA dans son intégralité:

 

Après avoir distribué des bouteilles d’eau pendant l’été, la maison des services à la personne lance une nouvelle opération.

Café chaud, c’est son nom.

Le but : combattre l’isolement des personnes âgées.

Brice Alzon, le président de la MDSAP, nous explique ce qu’on peut faire à notre échelle pour éviter cet isolement.

Cliquer ICI  pour écouter l’interview radio


Recherche
Edito
Le blog « Services à la personne » est une plateforme militante qui nous concernes nous ; professionnels du service à la personne. Dans ce secteur très réglementé il entend se méfier des effets d’annonces et militer pour la cause des professionnels. Son but est de créer une véritable synergie entre nos différents métiers pour la défense de nos valeurs et la juste reconnaissance de nos professions.
février 2017
L M M J V S D
« Jan    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728