Archive pour la catégorie ‘Actualités des Professionnels’

Dans l’interview consacrée à RCF , Madame Corinne JAY, Coordinatrice de COVIVA  AUVERGNE SERVICE PLUS, présente sa structure de  Maintien à Domicile et explique que cette dernière répond aujourd’hui à une forte demande sur le marché dû à plusieurs facteurs : vieillissement de la population, coûts élevés des structures d’accueil, besoin de soutien psychologique…

Comme le souligne si bien Corinne, c’est un métier qui recrute de manière permanente mais qui a besoin de personnes qualifiées , motivées, et passionnées par le métier !

Source RCF

 

 

Partant du constat que les objets connectés intelligents peuvent aider à bien vieillir à domicile, heureux et entouré des siens, Groupama lance Noé, une offre unique, innovante et 100% connectée au service des familles, et dévoile les résultats de l’étude menée par OpinionWay « Devenir le parent de ses parents ».
Noé, une offre globale de téléassistance couplée à un réseau social dédié aux seniors et à leur famille

Prendre en charge ses parents âgés et les maintenir à leur domicile est un enjeu sociétal. Avec l’allongement de la durée de vie, la prise en charge d’un parent âgé isolé est aujourd’hui une réelle préoccupation. Les enfants sont en quête de solutions qui répondent à plusieurs objectifs :
– Sécuriser leur parent au maximum,
– Rassurer la famille de manière générale,
– Faciliter la mission d’aide au quotidien.

Logo NoéConscient de ces enjeux, le groupe d’assurance mutualiste Groupama lance la 1ère offre globale de téléassistance couplée à un vrai réseau social, dédiée aux seniors et à leur famille : Noé.

En marge de son lancement, Groupama a commandé une étude à l’institut OpinionWay intitulée « Devenir le parent de ses parents ». L’objectif : apporter un éclairage sur les attentes des Français dans l’accompagnement et le maintien à domicile d’un parent âgé. Les résultats démontrent à quel point les nouvelles technologies font désormais partie des solutions envisagées pour maintenir à domicile et dans de bonnes conditions ses parents âgés.

Résultats de l’étude OpinionWay « Devenir le parent de ses parents »
– 87% des Français apportent une aide régulière à leurs parents âgés à une fréquence jugée satisfaisante (70%) ;
– 82% d’entre eux prennent de leurs nouvelles au moins une fois par semaine ;
– 69% des Français souhaiteraient être plus présents aux côtés de leurs parents et s’en occuper davantage.
– L’éloignement géographique (48%) et le manque de temps (43% et 56% chez les actifs) sont les principales contraintes évoquées.
– La majorité des enfants assurent une présence constante auprès de leurs parents âgés via un tiers : un autre membre de leur famille (49%) ou l’aide-ménagère de leurs parents (49%).
– Près d’un Français sur deux envisage d’équiper son logement en nouvelles technologies (12% l’ont déjà fait) et se déclare prêt à s’engager financièrement pour en équiper ses parents (tablettes interactives, objets connectés ou encore un système d’appel vidéo) pour un budget mensuel moyen de 44 €.
– Pour 9 Français sur 10 (90%), les nouvelles technologies sont un moyen de prévenir les proches ou les secours plus facilement ;
– Les nouvelles technologies simplifient l’accès à des services pratiques (courses, transports, télémédecine…) pour 80% d’entre eux ; Internet facilite la communication entre les personnes âgées et leurs proches (80%) ;

Le lien avec les siens, gage de sérénité et de sécurité

Avec sa nouvelle offre, Groupama se démarque avant tout par des fonctionnalités intégrées, qui replacent « la personne bénéficiaire » au centre des préoccupations de tous.

Grâce à sa communauté désormais connectée via Noé, le senior sera entouré dans son quotidien, de façon pratique, simple et conviviale par l’ensemble de ses aidants. Il pourra ainsi maintenir un lien à la fois social et familial lui permettant de prolonger son maintien à domicile dans les meilleures conditions.
Noé, c’est un matériel simple et innovant composé d’une tablette, d’un bracelet et d’une application :

• Une tablette tactile (Archos) pour accéder à des fonctionnalités et des services multiples,
• Un bracelet avec détecteur automatique de chute et bouton d’alerte intégrés, relié à une plateforme d’alerte,
• Une application gratuite à télécharger par les proches, pour mieux interagir avec la tablette Noé du bénéficiaire (appels, messages, photos,…) et surtout partager des nouvelles avec le reste de la communauté des aidants.

Les fonctionnalités multiples qui favorisent le lien social et familial des personnes isolées :

• Une communauté sociale et familiale pour rester en contact avec ses proches : communication facilitée, échanges de messages, photos, appels vidéos
• Agenda du bénéficiaire et albums photos
• Carnet de nouvelles
• Appel de convivialité : mise en relation avec un téléconseiller qui rassure
• La téléassistance 24h/24h, 7j/7j, avec système d’alerte et conseiller à l’écoute
• Bouquet de services payants (Services à la personne Groupama : transport, alimentation, mutuelle, …)
Comment ça marche ?

1. Souscrire un abonnement en ligne sur www.groupama.fr/teleassistance au prix de 29,90€ par mois tout compris (14,95€ après crédit d’impôt)
2. Télécharger l’application Noé et renseigner les données de l’utilisateur et de son entourage
3. Choisir le lieu de livraison du matériel (domicile de l’utilisateur, du coordinateur, Point Relais, …)
4. Paramétrer la tablette Noé et le bracelet Noé en se laissant guider
5. Inviter les proches à télécharger l’application pour faire partie de la communauté

L’Echo Corrèze – le 06 Février 2017 – MDSAP Uzerche

Le journal L’Echo Corrèze a dédié un article à l’ouverture de l’agence MDSAP d’Uzerche.

Retrouvez la version PDF de l’article « La Maison des services à la personne une nouvelle agence à Uzerche » en cliquant ici.

La Maison Des Services A la Personne (MDSAP), coopérative pionnière dans les services à la personne, continue de se déployer
sur le territoire français et ouvre une nouvelle agence à Uzerche. Déjà présente dans plus de trente villes françaises, la MDSAP ouvre sa troisième agence en région Nouvelle Aquitaine après Langon et Serres-Castet. L’agence d’Uzerche vient renforcer le réseau de la coopérative qui compte déjà plus de 400 agences et 1.100 collaborateurs. «Avec une population vieillissante, la demande en termes de services à la personne est croissante à Uzerche et ses alentours. Grâce à cette nouvelle agence, pas moins de 3.600 habitants pourront bénéficier de nouveaux services d’aide à domicile», explique Brice Alzon, Président-fondateur de la MDSAP.
De leurs côtés, Anthony Rougerie et Astrid Crouchet, coresponsables de l’agence et enfants du pays ont souhaité enrayer le phénomène d’isolement qui touche les personnes âgées habitant dans certaines régions reculées en leur proposant une structure proche d’elles et des services qui répondent à leurs besoins : portage des repas, ménage, repassage, garde d’enfants de plus de 3 ans, téléassistance (bracelet connecté…). «Ici il existe très peu de structures de maintien à domicile. Avec cette agence, nous proposons plusieurs services qui gravitent autour de la personne et qui allégeront son quotidien tout en ayant un lien social fort», ajoute Anthony Rougerie. Astrid Crouchet précise que «le fait de proposer différents services avec un seul inter- locuteur simplifie énormément les démarches et est rassurant pour
les usagers» et rappelle que «tous ces services peuvent faire l’objet de défiscalisation».
Portée par deux jeunes passionnés, la MDSAP d’Uzerche a ouvert ses portes le 1er février. Anthony et Astrid ont respectivement 24 et 26 ans et ils savent très précisément ce qu’ils veulent faire de leur vie : aider les autres. Leurs parcours respectifs les ont menés à entre- prendre ensemble : Anthony était aide-soignant au service réanimation de l’hôpital de Brive, remplaçant dans un centre hospitalier gériatrique et très impliqué dans la vie associative de la région.
Astrid connaît bien l’univers des personnes âgées et a travaillé dans un EPHAD, une maison d’accueil et dans une instance gérontologique. Les deux amis ont toujours voulu monter quelque chose en lien avec leurs parcours et c’est tout naturellement qu’ils l’ont fait ensemble :«Au début nous voulions partir sur une franchise mais quand nous avons découvert le concept de coopérative avec la MDSAP ça nous a tout de suite plu ! Les valeurs humaines que le réseau véhicule et l’accompagnement proposé ont été un vrai plus dans notre décision», explique Astrid Crouchet.
Le duo a déjà lancé un plan de recrutement et recherche actuelle- ment une aide ménagère. «Nous avons décidé de nous charger du portage des repas, c’est important pour nous de rester sur le terrain et de rencontrer les personnes qui nous font confiance. Nous espérons pouvoir rapidement recruter, que ce soit pour la garde d’enfant, l’aide ménagère ou encore le repassage. Nous sommes aussi en attente d’une autorisation pour proposer un service d’aide à l’autonomie pour les seniors dépendants et les personnes en situation de handicap», conclut Anthony Rougerie.
La MDSAP d’Uzerche se trouve au 37 rue Pierre Mouly, 19140
Uzerche. www.mdsap.fr.

 

La République du Centre – le 29  Janvier 2017- MDSAP Fleury Les Aubrais

Le journal République du Centre a consacré un article à l’ouverture de la l’agence MDSAP Felury les Aubrais intitulé « Un nouveau prestataire de services à la personne« .

Vous pouvez retrouver l’intégralité de l’article « Un nouveau prestataire de services à la personne » sur le site La république du Centre  ou en cliquant ici pour télécharger la version PDF.

Connu pour son entreprise de jardinerie fleuryssoise et son engagement associatif

– il était jusqu’en mars dernier, le président de l’Union CJF – Hervé Dunou a ouvert en début d’année une agence de services à la personne : MDSAP (Maison des services à la personne).

La reconversion peut tout d’abord surprendre. Mais à y regarder de plus près, on se rend compte qu’elle est tout à fait pertinente et mûrement réfléchie. Non seulement parce que l’homme a toujours accordé une grande importance aux relations humaines, mais également parce que le professionnel avait déjà un pied dans ce secteur d’activités à travers l’entretien des jardins de particuliers.

Hervé Dunou collaborait d’ailleurs depuis 2012 avec le réseau MDSAP en tant que coopérateur jardin. En 2014, sa rencontre avec le président du groupe va lui donner envie de devenir adhérent à part entière en étendant ses activités aux autres services à la personne.

« C’est l’esprit coopératif qui m’a plu », explique-t-il. MDSAP est en effet une coopérative qui regroupe 490 agences indépendantes à qui elle offre accompagnement, formations et outils de communication. L’agence fleuryssoise est actuellement habilitée à proposer des travaux de jardinage et de bricolage, du gardiennage en cas d’absence (ouverture des volets, arrosage des plantes, relève du courrier, etc.), du ménage et du repassage, ainsi que du portage de repas à domicile.
Et Hervé Dunou est en attente d’une autorisation pour proposer également un service d’aide à l’autonomie à destination des seniors dépendants et des personnes en situation de handicap. « Tous ces services peuvent faire l’objet de réductions d’impôts jusqu’à moins 50 % », rappelle-t-il.
Qualités humaines
Pour l’heure, le nouveau directeur est en plein recrutement. Son objectif pour 2017 est d’employer au moins trois personnes, suivies d’une dizaine d’autres dans les trois ans à venir. Mais il prend son temps pour choisir car plus qu’un CV bien rempli, ce sont des qualités humaines qu’il recherche. « Je souhaite m’entourer de personnes avec du savoir-être. Après, le savoir-faire, ça s’apprend. »

Très attaché à l’esprit d’équipe, il tient à fidéliser ses collaborateurs en leur offrant des postes en CDI et des formations complémentaires. Lui-même a pour projet de suivre l’an prochain une formation qui lui permettra d’approfondir sa connaissance des réels besoins des personnes âgées.

Pratique.

Communiqué de presse

Services à la personne

La FESP salue l’adoption par les parlementaires de la généralisation du crédit d’impôt pour tous les ménages

La FESP salue l’adoption par les parlementaires de la généralisation du crédit d’impôt pour tous les consommateurs de services à la personne dans le cadre la Loi de finances pour 2017 publiée au Journal officiel du 30 décembre 2016

La Fédération du service aux particuliers (FESP) se félicite de l’avancée majeure pour le secteur des services à la personne (SAP) que représente l’adoption de la généralisation, au 1er janvier 2017, du crédit d’impôt pour tous les utilisateurs de services à la personne (assistance aux personnes âgées ou handicapées, garde d’enfants, entretien de la maison et travaux ménagers, soutien scolaire, assistance informatique, petits travaux de bricolage et jardinage, etc.) dans le cadre de la Loi de finances pour 2017.

Jusqu’alors, les consommateurs de services à la personne domiciliés fiscalement en France pouvaient bénéficier d’un avantage fiscal se présentant sous la forme d’une réduction ou d’un crédit d’impôt. Seuls les contribuables qui exerçaient une activité professionnelle, ou qui étaient inscrits sur une liste de demandeurs d’emploi durant au moins trois mois au cours de l’année, pouvaient bénéficier d’un crédit d’impôt pour leurs dépenses de SAP. Pour ceux qui étaient dans une autre situation, l’avantage fiscal prenait la forme d’une réduction d’impôt.

Cette différenciation engendrait des inégalités entre les ménages, notamment pour les inactifs non assujettis à l’impôt sur le revenu (retraités, etc.) qui ne pouvaient se prévaloir de la réduction d’impôt.

Mesure proposée depuis plusieurs années par la FESP, la généralisation au 1er janvier 2017 du crédit d’impôt pour tous les utilisateurs de SAP vient garantir à tous les ménages le bénéfice d’un avantage fiscal pour leurs dépenses de SAP. Cette mesure devrait permettre également la création nette de 30 000 emplois dans le secteur.

Communiqué de presse

Adaptation de la société au vieillissement

ASV : Pascale Boistard reçoit la FESP pour un point d’étape sur l’application de la loi

Près d’un an après le basculement de la gestion de l’aide à domicile aux conseils départementaux, la Fesp a été reçue par la ministre en charge des Personnes âgées, Pascale Boistard, afin de faire un point sur la mise en oeuvre de la loi sur les territoires.

Près d’un an après la mise en oeuvre de la loi d’Adaptation de la société au vieillissement (ASV), la Fédération du service aux particuliers (Fesp), menée par Guillaume Staub (Amelis groupe Sodexo/Fesp) et Magali Amrani (Au Pays des Vermeilles/Fesp), a été reçue par Pascale Boistard, ministre en charge des Personnes âgées, le 12 décembre 2016, dans les locaux du ministère à Paris.

Alertée courant novembre lors de sa visite sur le stand de la fédération à l’occasion du Salon des services à la personne, la ministre avait accepté le principe d’un échange urgent et approfondi sur les situations de blocages vécues par les structures d’aide à domicile dans la majeure partie des départements.

Appel à une action concrète et déterminée

A l’issue de l’entretien, la Fesp a tenu à remercier la ministre pour son écoute qu’elle a jugé attentive et la teneur des échanges qualifiés de constructifs, notamment sur la nécessité d’approfondir le dialogue entre les différentes autorités publiques concernées, ministères et représentants de l’Etat sur les territoires et conseils départementaux.

La fédération appelle à une action concrète et déterminée des pouvoirs publics face à l’extrême hétérogénéité de l’interprétation de la loi par les départements et aux options illégales de certains d’entre eux.

La Fesp souligne l’impérieuse nécessité pour les conseils départementaux de ne pas bloquer la capacité d’innovation et la dynamique de mutualisation de tout un secteur répondant au défi de la prise en charge de la dépendance en France.

La fédération rappelle enfin sa détermination à défendre les droits tant des personnes âgées que des structures présentant toutes les garanties objectives de qualité du service délivré.

***

 


Recherche
Edito
Le blog « Services à la personne » est une plateforme militante qui nous concernes nous ; professionnels du service à la personne. Dans ce secteur très réglementé il entend se méfier des effets d’annonces et militer pour la cause des professionnels. Son but est de créer une véritable synergie entre nos différents métiers pour la défense de nos valeurs et la juste reconnaissance de nos professions.
août 2017
L M M J V S D
« Juil    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031