L’augmentation de burn-out, bore-out ou encore de brown-out, témoigne de la nécessité de remettre l’humain au cœur de ses préoccupations professionnelles. Dans la société actuelle, la quête du sens au travail devient un enjeu essentiel pour agir sur la motivation des collaborateurs et les performances économiques. La reconversion professionnelle est une opportunité pour avancer.

Cette approche serait propre aux jeunes générations qui ont le besoin de percevoir l’utilité de leur travail. Cependant, d’après une étude récente de l’APEC, l’ensemble des cadres accorderaient davantage d’attention à cette question : 51 % des cadres jugent “très important” d’exercer un métier qui a du sens. Pour eux, il est indispensable de se sentir utile en entreprise (à 52%) et de continuer à se former sur de nouveaux sujets (à 56%).

Source : Apec, Salariat et autres formes d’emploi, mars 2019

Une notion à trois dimensions

Cette notion comprend trois dimensions :

  • La dimension émotionnelle : l’individu est sensible aux ressentis qu’il perçoit dans son travail. Ils peuvent être positifs et négatifs, et vont influencer l’état émotionnel du collaborateur. Ce point rejoint le principe d’intelligence émotionnelle dans la vie professionnelle et peut déterminer la relation entre l’individu et son emploi.
  • Puis, la dimension cognitive revient à évoquer la satisfaction procurée par les missions exercées, les compétences qui y sont liées ainsi que l’impact des actions menées.
  • Enfin, la dimension aspirationnelle : ici, nous retrouvons le sentiment d’utilité en contribuant et en partageant les projets et la culture de l’entreprise. Le collaborateur s’engage pleinement pour son entreprise et son activité.

Entre autres, il s’agit de savoir répondre à la question du « pourquoi on le fait ? » et d’en comprendre la finalité sur le long terme. Lorsque ces conditions ne sont pas réunies, l’individu remet en cause la question l’intérêt de son activité.

Ainsi, de nombreux salariés souhaitent redonner du sens à ce qu’ils font. Et pour bon nombre d’entre eux, cela passe par une reconversion professionnelle dans le social (93% des actifs envisagent une reconversion professionnelle).

Attention : ne pas confondre sens avec bonheur et bien-être au travail.

Source : enquête menée en 2019 par le site Nouvelleviepro

reconversion social sens

La reconversion dans le social, oui mais comment ?

Vous avez décidé de vous reconvertir et c’est certainement la meilleure solution pour vous. Alors si l’idée de tenter de nouvelles aventures et de redonner de l’intérêt à votre vie professionnelle vous fait sourire et vous motive, il faut foncer.

Cette reconversion entraîne une multitude d’interrogations, et pour vous accompagner, voici quelques étapes à suivre :

  • Se poser les bonnes questions : il est nécessaire de comprendre l’origine de cette envie de changement pour interagir au mieux. Il convient de prendre totalement conscience de son malaise, d’en comprendre les causes et s’assurer qu’on ne peut pas l’améliorer.
  • Réaliser un bilan de compétences : il existe plusieurs formes d’accompagnement pour effectuer son bilan de compétences. Il s’agit d’un test permettant de faire un point sur les expériences passées et sur les motivations futures. Ce bilan met en évidence l’évolution que vous souhaitez donner à votre carrière mais aussi de prendre du recul et de définir les prochaines étapes.
  • Trouver votre nouvelle voix : les deux étapes précédentes font ressortir des pistes sur les différentes professions correspondant à vos nouvelles attentes. Sur ce point, il sera essentiel de s’informer sur les métiers pour prendre le bon chemin. Vous pouvez vous renseigner sur les secteurs d’activité, les métiers, les entreprises qui embauchent ou encore les zones géographiques visées. Le tout est d’être confronté à la réalité d’un métier pour être sûr de s’y engager en toute sérénité.
  • Se former : vous vous rendez compte que vos compétences actuelles ne vous permettent pas d’atteindre vos objectifs. Dans ce cas, vous devrez passer par la case formation. À vous de déterminer le type de formation que vous souhaitez, la durée, la certification apportée par la formation etc…L’objectif sera de trouver la formation la plus adaptée à vos envies.
  • Se lancer : Après toutes ces étapes, vous avez toutes les cartes en main pour vous lancer. Votre avenir professionnel vous attend et vous n’aurez plus qu’à trouver le job de vos rêves. Vous pouvez mettre à jour votre CV, repenser votre lettre de motivation et postuler.

Les recruteurs apprécient les reconversions professionnelles, alors ne tentez pas de la cacher. Faites-en une force et un atout pour vous différencier. En effet, misez sur votre vision, votre expérience et vos compétentes qui seront un vrai plus. Ainsi, vous prouverez votre motivation auprès des employeurs.

Laisser un commentaire


Recherche
Edito
Le blog « Services à la personne » est une plateforme militante qui nous concernes nous ; professionnels du service à la personne. Dans ce secteur très réglementé il entend se méfier des effets d’annonces et militer pour la cause des professionnels. Son but est de créer une véritable synergie entre nos différents métiers pour la défense de nos valeurs et la juste reconnaissance de nos professions.
septembre 2020
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930