Les aides sociales pour entreprendre ou reprendre une entreprise

L’ACRE, Aide à la création ou à la reprise d’une entreprise

Créée en 2007, l’aide aux créateurs et repreneurs d’entreprise, ACRE, permet une exonération partielle des charges sociales au moment du lancement de l’activité. Les bénéficiaires de l’ACRE pouvaient, jusqu’à l’année dernière, prétendre à une exonération allant de 75% pour la première année à 10% pour la troisième. Depuis le 1er janvier 2020, le dispositif évolue. En effet, le taux d’exonération des charges sociales est de 50% pour les bénéficiaires de l’ACRE durant leurs quatre premiers trimestres d’activité. Ensuite, ils sont prélevés au même taux que tous les autres entrepreneurs.

Cette aide concernent tous les créateurs ou repreneurs d’entreprise, s’ils détiennent effectivement le contrôle de l’entreprise.

L’ARCE, Aide à la reprise et à la création d’entreprise

Pôle Emploi propose l’ARCE offrant aux demandeurs d’emploi la possibilité de toucher leur allocation chômage sous forme de capital ou de conserver les dites allocations pendant un certain temps. Dans le cas où le créateur d’entreprise fait le choix d’un versement sous forme de capital, il reçoit 45% des droits restants, versés en deux fois, à six mois d’intervalle.

Pour bénéficier de l’ACRE, il convient de se rapprocher de son conseiller Pôle Emploi et de remplir un dossier de déclaration de création d’entreprise.

L’ARE, Allocation d’aide au retour à l’emploi

Tous les porteurs de projet inscrits à Pôle Emploi ne souhaitent pas bénéficier du versement d’un capital dans le cadre de l’ARCE. Ils peuvent au contraire préférer conserver leurs allocations chômage. Ainsi, le maintien des versements est possible en fonction du chiffre d’affaires généré par la nouvelle entreprise.

Les aides fiscales pour créer ou reprendre une entreprise

Certaines entreprises peuvent bénéficier de réduction d’impôts ou de d’exonération d’impôts au moment de leur création.

Exonération d’impôts

En implantant son entreprise dans une zone d’aide à finalité régionale, ZAFR, une zone franche urbaine, ZFU, une zone de revitalisation rurale, ZRR ou encore un bassin d’emploi à redynamiser, un quartier prioritaire dans la ville, QPV ou une zone de restructuration de la défense, ZRD, les entrepreneurs peuvent bénéficier d’une exonération d’impôts. Ces avantages fiscaux varient en fonction de la zone d’implantation.

Vous pouvez vous renseigner sur les démarches à effectuer directement sur le site service-public.fr

Exonération de CFE

La cotisation foncière des entreprises, CFE, est due par tous les entrepreneurs, quel que soit leur statut et la taille de leur entreprise. Cependant, une exonération de CFE est prévue pour les nouvelles entreprises, qui peuvent bénéficier d’une exonération totale de la CFE pour la première année d’exercice d’une réduction de 50% de leur base d’imposition pour l’année suivante.

Pour profiter de ce dispositif fiscal, aucune démarche particulière n’est à accomplir. L’exonération s’applique de manière automatique.

Les aides financières et les prêts

Également, différents dispositifs ont été mis en place pour permettre aux créateurs et repreneurs d’entreprise de récupérer une certaine somme d’argent. Prêt NACRE, prêt d’honneur du réseau Entreprendre ou des plateformes Initiative Locale, micro-crédit de l’Adie, prêt d’honneur pour les femmes… N’hésitez pas à vous renseigner sur les prêts auxquels vous avez droit selon votre profil dans le cadre de votre création d’entreprise ou reprise d’entreprise.

Les aides d’accompagnement à la création d’entreprise

Créer son entreprise, c’est bien. Être accompagné pour le faire, c’est souvent mieux. C’est pourquoi, plusieurs dispositifs existent pour bénéficier à la fois d’un niveau d’information important et d’un accompagnement dans son projet de création d’entreprise.

NACRE, Nouvel accompagnement à la création ou à la reprise d’une entreprise

Le Nacre permet un accompagnement complet pour créer ou reprendre une entreprise, pendant trois ans. Il est principalement accessible aux demandeurs d’emploi, aux bénéficiaires du RSA et aux jeunes de moins de 25 ans. Également, il s’adresse aux salariés d’une entreprise en liquidation judiciaire ou encore aux entrepreneurs qui s’implantent dans un quartier prioritaire de la politique de la ville.

Découvrez en détail toutes les catégories de créateurs et repreneurs à qui s’adresse le NACRE ainsi que les démarches à effectuer sur le site service-public.fr

Activ’Crea, formation à la création d’entreprise de Pôle Emploi

Depuis 2016, Pôle Emploi accompagne ses bénéficiaires dans leur projet de création et reprise d’entreprise à travers le dispositif Activ’Crea, qui leur permet de bénéficier de différents services personnalisés. Enfin, pour les ateliers, les échanges, les réflexions communes, l’accompagnement se fait via différents leviers.

Renseignements sur le site de Pôle Emploi.

Laisser un commentaire


Recherche
Edito
Le blog « Services à la personne » est une plateforme militante qui nous concernes nous ; professionnels du service à la personne. Dans ce secteur très réglementé il entend se méfier des effets d’annonces et militer pour la cause des professionnels. Son but est de créer une véritable synergie entre nos différents métiers pour la défense de nos valeurs et la juste reconnaissance de nos professions.
août 2020
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31