Archive pour novembre 2015

Office-2016-Logo

 

Le nouveau logiciel Microsoft Office 2016 intégré au Pack Office 365 est disponible depuis septembre dernier sur PC.

Parmi les nouvelles fonctionnalités intégrées, on note une avancée importante en matière de travail collaboratif dans Word.

En effet, à l’instar de Google Drive, vous pourrez dorénavant co-créer vos documents Word et suivre en temps réel les modifications apportées par chacun.

Cette nouvelle fonctionnalité est permise par le Cloud « One Drive ». Pour en bénéficier, rien de plus simple : il vous suffit de créer gratuitement un compte Microsoft, et vous voilà titulaire de 30Go de stockage sur One Drive. Bon à savoir : si l’offre à laquelle vous avez souscrite est Office 365 Personnel ou bien Familial, ce ne sont pas 30Go mais 1 To qui vous est alloué !

Plus concrètement, une fois Office 2016 installé, il vous faut créer un nouveau document Word puis cliquer sur le bouton « Partage » en haut à droite. Enregistrez ensuite votre document dans One Drive et choisissez les personnes avec qui vous souhaitez le partager. Vous pouvez maintenant collaborer en temps réel avec les participants sélectionnés, et profiter de fonctionnalités bien plus complètes que celles proposées par le précurseur Google Drive.

Une astuce utile pour éditer les listes de cadeaux à l’approche des fêtes de fin d’année 😉 !

 

Depuis le passage à la version 8.1 de Windows, supprimer un réseau WiFi est devenu plus compliqué. En effet, cela se fait automatiquement lorsqu’une tentative de connexion échoue, mais pas facile de trouver l’astuce pour le faire soi-même manuellement.

Suivez le guide !
(N’oubliez pas d’appuyer sur Entrée à chaque nouvelle ligne de commande que vous tapez)

  1. Tapez Windows+R, puis saisissez dans le champ qui apparaît « cmd » et cliquez sur OK.
  2. Copiez/collez cette ligne de commande : netsh wlan show profiles. Vous verrez apparaître la liste de tous les réseaux WiFi enregistrés sur votre PC.
  3. Pour supprimer l’un d’eux saisissez la ligne de commande suivante : netsh wlan delete profile name=«nom du profil» (remplacez «nom du profil» par le nom du réseau que vous souhaitez oublier).

Si vous voulez supprimer tous les réseaux enregistrés sur votre ordinateur, saisissez la commande : netsh wlan delete profile name=* i=*

En espérant que la version 8.2 propose une manipulation plus simple et intuitive.

arrière plan ordinateur

 

 

 

 

Les 24, 25 et 26 novembre prochain se déroulera le Salon des services à la personne, Porte de Versailles, Pavillon 2.2.

L’édition 2015, malgré une actualité chargée, s’annonce bien. Le salon est l’évènement national d’un service à la personne qui regroupe chaque année tous les composantes et acteurs du secteur.

  1. Des personnalités, des conférences et une nouveauté :

Nous aurons le plaisir d’accueillir 2 Visites Officielles :

  • Laurence Rossignol, Secrétaire d’Etat chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie.
  • Jean Claude Lenoir, Sénateur de l’Orne (UMP) et président de la commission des affaires économiques au Sénat

Des conférences pour toutes les cibles :

 

Le FORUM DE L’EMPLOI A DOMICILE sera organisé pour la 1ère fois cette année par la FEPEM et IPERIA L’INSTITUT pendant les 3 jours du salon et proposera aux particuliers employeurs, futurs employeurs et salariés au domicile, de les aider à construire simplement, efficacement et sereinement, une relation d’emploi à domicile.

Pour tout savoir sur le programme de cet évènement

 

  1. Des Parcours de visite pertinents et pour mieux orienter nos visiteurs:

Le Parcours entreprendre Franchise : 26 franchiseurs sont présents en 2015 soit la plus importante représentation de réseaux de franchise du secteur cette année ! Pendant 3 jours, les candidats pourront rencontrer et échanger en direct avec les fondateurs et dirigeants des structures.

Le Parcours salariés, futurs salariés : Pour trouver toutes des informations sur les formations, les carrières et passer des entretiens avec les structures qui recrutent.

Retrouvez ici l’ensemble des parcours de visite

 

Venez rencontrer la MDSAP stand C12, Pavillon 2.2 !

Recevez 2 invitations gratuites en cliquant ici.

 

photo_notafraid

Déjà 8 jours ce soir …. :'(

Toute l’équipe de la MDSAP présente au bureau ce soir pense avec émotion aux victimes de l’attentats de vendredi dernier, ainsi qu’à leurs proches.

#NotAfraid

#PrayForParis

#MDSAP

La MDSAP a été l’une des entreprises leader dans l’élaboration et les réflexions du groupe de travail composé de soixante-quatre entreprises et organismes réunit pendant six mois par la Fesp, le livre blanc de la fédération appelle à la création d’une « filière des services à la personne en environnement numérique ».

photo_4

Alors qu’il existe de nombreux travaux, recherches, études prospectives, sur le devenir des services à la personne et sur le numérique, il existe peu d’analyses portant sur les interactions entre ces deux mondes économiques, tous deux pourtant en fort développement et amenés, de plus en plus, à se côtoyer. Ainsi, les conséquences qu’auront les technologies numériques sur le fonctionnement des services rendus au domicile des Français sont encore peu documentées.

Face à ce constat, la Fédération du service aux particuliers (Fesp) a mis en place un groupe de travail prospectif intitulé «Services à la personne : 2020-2030, quel domicile connecté ?», qui aura rassemblé de novembre 2014 à juin 2015, la MDSAP et soixante-trois autres organismes et entreprises.

En près de 150 pages, les travaux dressent le constat des potentiels économiques de deux secteurs particulièrement dynamiques. Avec un marché évalué, pour les seuls objets connectés, à 14 400 millions de dollars d’ici 2020, le numérique fait figure de nouvel Eldorado économique (Cisco, 2012. De leur côté, les services à la personne représentent l’un des tous premiers potentiels d’emplois en France avec une évaluation d’1,2 million d’embauches d’ici 2022 (France Stratégie, Les métiers en 2022, juin 2015.

Ces résultats ne seront néanmoins atteints que si les acteurs sont en capacité de développer une offre en quantité et en qualité suffisante pour rencontrer les besoins des Français en services à leur domicile. Le groupe de travail a souligné l’importance de développer des solutions de services intégrant la performance technologique avec la qualité que procure une articulation avec la présence humaine d’un intervenant à domicile ; cela quelle que soit la nature du service  délivré à domicile, de l’aide aux personnes âgées à l’entretien de la maison de publics actifs ou de l’aide à la réussite scolaire.

75 % des Français souhaitent une articulation technologie / présence humaine

Interrogés par l’Ifop sur ce qui serait un gage de qualité pour des services connectés à leur domicile, 75 % des Français soulignent l’importance pour eux d’ajouter à la performance technologique un recours à la présence humaine (Regards sur les objets connectés dans le domaine du service à la personne, Ifop, mai 2015.

Les défis majeurs soulevés par le groupe de travail justifiant la création d’une filière des services à la personne en environnement numérique sont essentiellement la capacité de développer une offre correspondante aux attentes qualitative et quantitative des Français, celle de co-concevoir et co-construire entre professionnels technologiques et professionnels du domicile les solutions de services articulant performance numérique et qualité de l’intervention humaine au domicile, la visibilité pour les investisseurs de l’écosystème numérique / services à la personne, la réassurance des publics sur le traitement des données personnelles collectées lors de l’exécution des services, ou encore l’adaptation des formations professionnelles.

Inventer les modèles économiques

La révolution numérique invite à repenser les modèles économiques. Création de plateforme, définition d’un acteur pivot capable d’intégrer les solutions de services, mais aussi accès aux financements susceptibles de porter l’émergence de la filière forment les grandes lignes du livre blanc.

Sur la seule question du soutien financier à l’émergence de la filière, le groupes de travail propose quatre pistes : l’inscription de la filière dans les contrats de plan Etat-Région, dans le Plan national territoires et Numériques, dans le cadre des fonds dédiés aux Services innovants aux acteurs de la santé et de l’autonomie (Sisa), et au sein du programme «Habiter mieux » porté par l’Agence nationale d’amélioration de l’habitat (Anah).

La Fesp souhaite que ce livre blanc, après avoir apporté une première avancée dans la sensibilisation des acteurs du numérique et des services à la personne aux enjeux communs de développement et après avoir souligné la nécessité de structurer une filière, soit un point de départ pour engager des actions concrètes entre les acteurs privées, ainsi qu’avec les acteurs publics. Pour la Fesp, les dix propositions opérationnelles présentées dans le livre blanc sont les premiers éléments structurants qui en appelleront d’autres.

IMG_0346

Brice Alzon, Président de la coopérative MDSAP, membre de la FESP et membre du conseil d’administration du SESP, a pris part à ce projet.

Source : FESP

« Ce secteur qui regroupe les mutuelles, les associations, les coopératives et les sociétés commerciales à but social représente d’ores et déjà 10% du PIB et 12% des emplois privés. Focus sur ce secteur en plein boum à l’occasion du «Mois de l’économie sociale et solidaire» qui démarre cette semaine.

Faire découvrir au plus grand nombre une autre façon de concevoir l’économie, tel est l’objectif du «Mois de l’économie sociale et solidaire» qui s’ouvre tout juste. Mal connu du grand public, le secteur de l’économie sociale et solidaire (ESS) regroupe les mutuelles, les associations, les coopératives et les sociétés commerciales à but social. Soit 200.000 entreprises au total, représentant 10% du PIB et 12% des emplois privés. Les entreprises de l’ESS emploient ainsi plus de 2,36 millions de salariés, soit un emploi privé sur 8 en France, selon un rapport de Bercy. L’entrepreneuriat social est une manière d’entreprendre qui place l’efficacité économique au service de l’intérêt général. «Quelque soit le statut juridique des entreprises, leurs dirigeants font du profit un moyen, non une fin en soi», explique le Mouvement des entrepreneurs sociaux (Mouves). Tout un esprit.

Photo figaro

Ainsi 9 personnes handicapées sur 10 sont prises en charge par des établissements de l’économie sociale ainsi que 68% des services d’aide à domicile pour les personnes dépendantes. Et même 30% des hôpitaux sont gérés par l’économie sociale. En comparaison, l’ESS représente 1,5 fois plus d’emplois que le secteur de la construction et 4,5 fois plus que l’agroalimentaire. C’est, à coup sûr, un moteur pour l’emploi: plus résilientes à la crise que celles du secteur privé traditionnel, les structures et entreprises de l’ESS ont connu une croissance plus de trois fois supérieure au cours des 10 dernières années (+23% contre 8%), entraînant la création de 440.000 emplois nouveaux. D’ici 2020, près de 600.000 emplois devront être renouvelés en raison des départs en retraite.

Le secteur a même eu « sa » loi.

Toutes les catégories sont concernées, depuis les jeunes entrepreneurs jusqu’aux cadres, en passant par les chômeurs en reconversion. Ainsi en mai dernier, les jeunes entrepreneurs de l’ESS ont été mis à l’honneur à Bercy, qui avait distingué les start up du secteur les plus innovantes comme LearnEnjoy (éducation pour les enfants atteints d’autisme), Siel Bleu (association qui vise à améliorer la qualité de vie des personnes fragilisées grâce à l’activité physique adaptée) ou encore Enercoop (service citoyen de l’énergie).

Quant à l’agence pour l’emploi des cadres (Apec), elle vient de publier une étude soulignant l’attrait croissant des cadres pour les associations, où ils peuvent entamer une nouvelle carrière, séduits par une forme de gestion «démocratique» et «humaine» des organisations du secteur, perçues comme davantage porteuses de valeurs humanistes que les autres.

En juillet 2014, une loi relative à l’ESS, portée par Benoit Hamon puis Carole Delga, a même été votée afin de donner toute sa place à cette économie alternative à la logique marchande classique et permettre son essor. A défaut d’une consécration, une vraie reconnaissance! »

 

source : Le Figaro


Recherche
Edito
Le blog « Services à la personne » est une plateforme militante qui nous concernes nous ; professionnels du service à la personne. Dans ce secteur très réglementé il entend se méfier des effets d’annonces et militer pour la cause des professionnels. Son but est de créer une véritable synergie entre nos différents métiers pour la défense de nos valeurs et la juste reconnaissance de nos professions.
novembre 2015
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30