Archive pour septembre 2012

Colloque International – Paris – 6 et 7 novembre 2012
Diversité et durabilité des modèles agricoles coopératifs dans un contexte de crises de la mondialisation

Plus d’infos sur http://www.sfer.asso.fr/les_colloques_thematiques/diversite_et_durabilite_des_modeles_agricoles_cooperatifs_dans_un_contexte_de_crises_de_la_mondialisation

Cette année internationale de la Coopération nous invite à réfléchir aux rôles et aux perspectives des entreprises coopératives agricoles. Elles occupent en France et dans de nombreux pays, une position stratégique dans les secteurs de l’agriculture et de l’agroalimentaire. Sont-elles des outils privilégiés pour faire face aux enjeux de sécurité en matière alimentaire et de traçabilité, de concurrence internationale et de développement durable ?

L’objectif du colloque est de faire le point sur le renouvellement des recherches en économie, gestion, sociologie, géographie ou droit, parfois en collaboration avec des disciplines biotechniques. A côté des thèmes classiques (stratégies, internationalisation, développement local…), le colloque abordera diverses questions dont :

– Comment les coopératives agricoles abordent-elles les questions de la Responsabilité Sociale des Entreprises et du Développement Durable ?

– Comment les coopératives élaborent-elles le conseil agricole et comment le déploient-elles auprès de leurs adhérents?

– Quels nouveaux modes de gouvernance développent-elles ? Comment s’exerce le pouvoir des adhérents propriétaires dans la gouvernance de leur coopérative ?

– Comment les coopératives contribuent-elles à la structuration et au pilotage des filières agroalimentaires ?

– Quelle est la résilience du modèle coopératif dans un contexte de crise économique et financière mondiale ?

– Quelles sont les coopérations possibles entre les divers systèmes coopératifs (exemple entre coopération agricole et systèmes de distribution …) et les autres familles coopératives ?

– Les coopératives agricoles coopérent-elles avec d’autres coopératives non agricoles ? sur quels champs ?

– Quels rôles peuvent jouer les modèles coopératifs dans la mondialisation ? Existe-t-il un ou des modèles coopératifs agricoles ? Comment concilier l’internationalisation et l’ancrage local ?

– Quel rôle des coopératives dans la financiarisation de l’agriculture ? accélérateur ou frein ?

– Quelle est la place des femmes dans la coopération agricole ?

– Quel rôle jouent les coopératives dans le maintien de l’emploi en milieu rural et le développement des territoires ?

Programme prévisonnel :
Des ateliers organisés en parallèles autour des thématiques du colloque impliqueront aussi bien les chercheurs que les politiques et les acteurs privés, responsables d’entreprises et d’organismes professionnels. Des tables rondes réuniront chercheurs et professionnels autour de questions centrales du colloque.

Flyer – – – – Affiche
Journée du 6 novembre (lieu : Essec Business School, CNIT-la Défense)
09:30-10:00 – Accueil des participants

10:00-10:30 – Introduction

10:30-12:00 – Séance ateliers 1 : 4 ateliers en parallèle

12:00-14:00 – Déjeuner

14:00-15:30 – Séance ateliers 2 : 4 ateliers en parallèle

15:30-15:45 – Pause

15:45-17:15 – Séance ateliers 3 : 4 ateliers en parallèle

17:30-18:30 – Conférence Chercheur Invité

18:30-20:00 – Cocktail apéritif

Journée du 7 novembre (lieu : Crédit Coopératif, Nanterre)
08:30-09:00 – Accueil des participants

09:00-09:30 – Introduction

09:30-10:30 – Conférence invitée : Les coopératives agricoles en Europe (Krijn Poppe, LEI Wageningen, Nl)

10:30-11:00 – Pause

11:00-12:30 : Table ronde 1 sur le thème de la Responsabilité Sociale des Entreprises et développement durable, le rôle des coopératives – (chercheurs et professionnels de la coopération)

12:30-14:00 – Déjeuner

14:00-15:00 – Table Ronde 2 : La Volatilité des prix et la contractualisation – (chercheurs et professionnels de la coopération)

15:15-16:15 – Table Ronde 3 : Gouvernance Coopérative et implication des adhérents – (chercheurs et professionnels de la coopération)

16:30-17:00 – Clôture

Tarifs et Inscriptions
Tarifs d’inscription avant le 15 octobre 2012 à partir du 15 octobre 2012
Membres SFER, auteurs et co-organisateurs 200 € 250 €
Organismes et autres participants 280 € 350 €
Tarif réduit pour étudiant, chomeur, retraité 110 € 150 €

Les inscriptions se font en ligne en suivant ce lien : https://webistem.com/bin/IA/inscr?ref=SFER/12
Dates et deadlines :
Soumission des résumés : 15 avril 2012

Notifications d’acceptation des résumés : 30 mai 2012

Réception des papiers : 30 septembre 2012

Augmentation des tarifs : 15 octobre 2012

Instructions pour les auteurs
version française / english version

Contact pour les auteurs de communications au colloque : Olivier Frey

Comité scientifique Comité d’organisation
Bruno Jean (Université, Québec) ; Siméon Karofolas (Université, Grèce) ; Nadine Richez-Battesti (Université, Aix-Marseille) ; Jean Louis Rastoin (Université, France) ; Krijn Poppe et Jos Bijtman (LEI, Wageningen) ; Marie Benoit Magrini, Jean Marc Touzard et André Torre (INRA, France) ; Chantal Chomel et Mireille Riclet (Coop de France) ; René Mauget et Francis Declerck (ESSEC Business School) ; Olivier Frey et Maryline Filippi (Bordeaux Sciences Agro) Chantal Chomel et Mireille Riclet (Coop de France) ; André Torre (INRA) ; René Mauget et Francis Declerck (ESSEC Business School) ; Olivier Frey et Maryline Filippi (Bordeaux Sciences Agro)

Informations pratiques
– Le colloque sera bilingue, français et anglais.

– Le colloque fera l’objet de numéros et de publications à revues (Économie Rurale , RECMA , Géographie, économie, société et la RERU ).

– Chacune des journées se déroule dans des locaux différents mais situés à proximité l’un de l’autre. La journée du 6 novembre se déroulera dans les locaux de l’ESSEC Business School au CNIT, la Défense. La journée du 7 novembre se déroulera dans les locaux du Crédit Coopératif à Nanterre.

– Des informations seront ultérieurement diffusées sur les possibilités d’hébergement.

CONTACT : Maryline Filippi, Présidente du comité scientifique, colloque.coop2012@gmail.com

L’administration indique que l’extension de la réduction Fillon améliorée aux entreprises de moins de 20 salariés prendra effet au 1er janvier 2013.
Circulaire DSS/5B n° 2012-319 du 18 mai 2012 (question-réponse n° 4)

Les entreprises peuvent bénéficier d’une réduction générale de cotisations sociales patronales sur les bas salaires, appelée plus couramment « réduction Fillon ». Les entreprises qui emploient de 1 à 19 salariés bénéficient, toutefois, d’une majoration de cette réduction de cotisations (28,1 % au lieu de 26 % pour un salarié percevant le Smic).

La loi de finances rectificative du 14 mars 2012 a modifié le seuil d’effectif autorisant une entreprise à bénéficier de cette réduction Fillon améliorée. Elle a ainsi prévu que ce seuil serait étendu aux entreprises de « moins de 20 salariés ».

L’administration indique que ce nouveau seuil s’appliquera seulement à compter du 1er janvier 2013, sur la base de l’effectif annuel de l’année 2012 apprécié au 31 décembre 2012. Cette date d’entrée en vigueur différée s’explique par le fait que la réduction Fillon est calculée annuellement.

© Copyright SID Presse – 2012

Vous faire tirer le portrait dans les jardins de l’Elysée, ce sera bientôt possible… L’accès sera désormais libre pour le public le dernier dimanche de chaque mois, ont annoncé jeudi les services de la présidence en présentant les Journées du Patrimoine.

Auparavant, les visites étaient réservées à quelques rares privilégiés. Il fallait être invité lors de la Garden Party du 14 juillet ou suffisamment patient pour faire de longues heures de queue lors des Journées du Patrimoine.

Les jardins de l'élysée

Les jardins de l'élysée

« A partir d’octobre, les jardins du Palais de l’Elysée seront désormais ouverts au public le dernier dimanche de chaque mois, de 12h à 17h d’octobre à mars et de 13h à 19h d’avril à septembre », indique le communiqué officiel. A découvrir : cent variétés de rosiers, des rhododendrons, 20.000 bulbes de jacinthes et un bonsaï géant.

Et vous ? Quels sont les plus beaux Jardins que vous nous recommanderiez près de chez vous ?

Sources : francetv.freurope1.fr et lefigaro.fr

Michel Sapin, ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, a présenté mercredi 29 août dernier en Conseil des ministres un projet de loi portant création des emplois d’avenir, qui devrait entrer en vigueur d’ici la fin de l’année. L’objectif de ce type d’emplois est d’ouvrir l’accès à une qualification aux jeunes qui ne parviennent pas à trouver le chemin de l’insertion professionnelle.

Le 2 septembre Michel Sapin annonçait plus de trois millions de chômeurs en France, si on inclut les départements d’outre-mer. Face à cette dégradation de la situation de l’emploi, Michel Sapin a déroulé le plan d’action à venir du gouvernement. Il repose d’abord sur les “emplois d’avenir » pour les jeunes non qualifiés, visant 150 000 contrats en 2014, dont 100 000 dès 2013, puis sur les “contrats de génération” qui doivent aider des jeunes à entrer dans l’entreprise tout en permettant à des seniors de rester en place en tant que mentors.

La priorité est donnée aux activités d’utilité sociale. Ces emplois seront principalement créés par des employeurs du secteur non marchand, « dans des activités ayant une utilité sociale avérée et susceptibles d’offrir des perspectives de recrutement durables », précise le gouvernement sur son site. Ainsi, les secteurs de l’économie verte et numérique, les filières sociale et médico-sociale, l’aide à la personne, l’animation et les loisirs ainsi que le tourisme seront privilégiés.

Sources : www.lesechosdelafranchise.com et www.france24.com

Tandis que certains s’attaquent à revoir les tables de multiplications, nous vous proposons de découvrir la fiche Les chiffres des Services à la Personne

Les chiffres des Services à la Personne
source : http://bettylicious.files.wordpress.com/2012/07/infographie-service-personne-aide-domicile.png

 


Recherche
Edito
Le blog « Services à la personne » est une plateforme militante qui nous concernes nous ; professionnels du service à la personne. Dans ce secteur très réglementé il entend se méfier des effets d’annonces et militer pour la cause des professionnels. Son but est de créer une véritable synergie entre nos différents métiers pour la défense de nos valeurs et la juste reconnaissance de nos professions.
septembre 2012
L M M J V S D
« Août   Oct »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930