Archive pour juin 2012

Une reprise de l’article de Gregoire Leclercq, président de la Fédération des auto-entrepreneurs : http://www.federation-auto-entrepreneur.fr/node/1615

On lit sur les forums de nombreuses affirmations au sujet de la possibilité ou non d’exercer une activité de jardinage en tant qu’auto-entrepreneur. De nombreuses activités de service à la personne existent en effet autour de ce thème : tonte du gazon, entretien du jardin, traitement des arbres fruitiers, élagage…Petit tour de ce qui est réalisable, et de ce qui ne l’est pas.

La règle générale

La règle est très simple : les activités agricoles rattachées au régime social de la MSA, y compris si elles sont déclarées auprès de la chambre de commerce et d’industrie ou de la chambre de métiers et de l’artisanat (exemple : paysagiste, entretien de jardins, élagueur, etc.) sont exclues du régime de l’auto-entrepreneur.

Concernant le jardinage dans le domaine du service à la personne

L’entrepreneur qui exerce exclusivement une activité d’entretien de jardin ne peut pas être auto-entrepreneur. En revanche, s’il exerce de l’entretien de jardin ainsi que d’autres activités de service à la personne en plus (exemple : petits bricolage, ménage…) il peut alors opter pour le régime de l’auto-entrepreneur.

Rappel : les activités de services d’aménagement paysager (code naf 8130Z) en dehors du service à la personne (ex : paysagiste, conseil en espaces verts…) sont totalement exclus du dispositif des auto-entrepreneurs depuis le 1er janvier 2010.

Une possibilité d’exercice très limitée

Il existe donc une possibilité permettant d’exercer partiellement l’activité de services à la personne de type jardinage et petit bricolage.

L’avantage est double :

bénéficer pour l’intéressé du régime de l’auto-entrepreneur.
possibilité de faire bénéficier au client des déductions d’impôt relatives aux prestations de services à la personne, s’il a l’agrément simple.
Deux inconvénients majeurs existent cependant :

le chiffre d’affaires relatif à l’activité de jardinage ne doit pas dépasser 50 % du chiffre d’affaires total.
la totalité de la clientèle doit être exclusivement composé de particuliers, il doit effectivement s’agir de service à la personne !
L’intérêt de l’agrément simple
L’auto-entrepreneur peut être agréé pour faire profiter à ses clients d’une remise fiscale annuelle de 50%. Pour cela il doit avoir obtenu de la DDTEFP (Direction départementale du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle) l’agrément simple.

Mais attention, les auto-entrepreneurs agréés sont contraints de :

ne proposer leurs prestations qu’à des particuliers. Interdiction de travailler pour une entreprise, une association ou un commerce.
n’exercer que des activités rentrant dans le cadre des activités visées par l’agrément. Ainsi un bricoleur ne pourra plus faire que des activités simples de bricolage (pas de pose de parquet, pas d’installation électrique ou de plomberie, pas de peinture de tout un appartement).
Pour rappel, dans la liste des activités visées par l’agrément se trouvent l’entretien de la maison, les travaux ménagers, ainsi que les petits travaux de jardinage.

A Mexico, juin 2012

Brice Alzon fait partie des 20 entrepreneurs de la délégation française pour le G20 YES (Young Entrepreneur Summit) 2012 à Mexico. Il est également Sherpa de la délégation française pour la deuxième année consécutive.

Le G20 YES est un sommet international de 3 jours organisé parallèlement au Sommet du G20, qui rassemble, en 20 délégations, 400 entrepreneurs âgés de 18 à 45 ans parmi les plus emblématiques des pays du G20.
Le G20 YES a pour objectifs :
•de mettre l’entrepreneur, le modèle économique et social qu’il incarne, les déterminants de l’écosystème entrepreneurial au cœur des réflexions et préoccupations des chefs d’Etat ;
•de promouvoir le rôle clé des entrepreneurs dans l’innovation, la création d’emplois et la croissance ;
•de permettre à des entrepreneurs de partager leurs expériences avec les leaders de l’écosystème entrepreneurial des 20 économies les plus importantes de la planète ;
•de valoriser le rôle moteur des jeunes entrepreneurs dans l’écosystème entrepreneurial et d’être force de propositions concrètes au service de l’innovation, de l’emploi et de la croissance ;
•d’inspirer les générations actuelles et futures d’entrepreneurs.
•De faire entendre la voix des entrepreneurs

La 4ème édition du G20 YES (Young Entrepreneur Summit), le sommet annuel international qui rassemble les entrepreneurs les plus emblématiques des pays du G20, aura lieu cette année à Mexico du 2 au 5 juin 2012.
400 entrepreneurs du monde entier, âgés de 18 à 45 ans, y seront réunis pour finaliser des propositions qu’ils remettront aux Chefs d’Etat du G20, destinées à aider les jeunes à devenir « entrepreneurs de leur destin » et à mettre les entrepreneurs au cœur du modèle économique et social de l’économie du 21ème siècle.

Le Jury constitué par des personnalités reconnues de l’écosystème entrepreneurial et réunies par l’association Les Journées de l’Entrepreneur, vient de sélectionner les 22 entrepreneurs(1) qui représenteront la France.
Auto-entrepreneurs, entrepreneurs ou créateurs d’entreprises de tailles intermédiaires présents à l’international, ils proviennent de l’industrie, du commerce, des services… Ils ont été sélectionnés parmi plus de 200 candidatures, sélection rendue difficile par la richesse des initiatives et l’engouement suscité par ce sommet.

« L’audace des entrepreneurs, leur capacité à innover, leur rôle majeur en matière de création d’emplois et de se développer à l’international, l’agilité des PME face aux enjeux de la mondialisation, notre capacité à financer leur croissance et à investir en eux au sens propre et figuré pour leur permettre de grandir : telles sont les clés pour dessiner les contours de l’économie du 21ème siècle que nous souhaitons », ajoute Grégoire Sentilhes, Président du G20 YEA et des Journées de l’Entrepreneur « Le G20 YES constitue aussi une occasion unique pour la France de montrer que le mot « entrepreneur », d’origine française et employé dans le monde entier, est plus vivant et moderne que jamais » conclut Brice Alzon, le Sherpa Entrepreneur du G20 YES 2012.


Recherche
Edito
Le blog « Services à la personne » est une plateforme militante qui nous concernes nous ; professionnels du service à la personne. Dans ce secteur très réglementé il entend se méfier des effets d’annonces et militer pour la cause des professionnels. Son but est de créer une véritable synergie entre nos différents métiers pour la défense de nos valeurs et la juste reconnaissance de nos professions.
juin 2012
L M M J V S D
« Avr   Juil »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930