Articles avec le tag ‘MDSAP’

Evénement d’une journée dédié à l’emploi des sportifs de haut niveau et sportifs professionnels, plus de 60 structures publiques et privées dont 40 entreprises et recruteurs et 20 établissements de formation ont participé au Carrefour de la Performance, le lundi 5 Décembre à l’INSEP (Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance). Environ 1000 sportifs étaient présents lors de ce forum qui proposait des entretiens individuels, des ateliers et des tables rondes en vue d’aider les visiteurs à trouver une activité professionnelle en accord avec leurs attentes

 

Ainsi, la MDSAP a pu présenter son activité et proposer un accompagnement aux sportifs avec des emplois ou stages adaptés à leur situation chez l’ensemble de nos adhérents, qui partagent les valeurs des sportifs telles que la solidarité, l’esprit d’équipe, le partage, l’indépendance et l’implication. La grande diversité des métiers de nos coopérateurs permet à chacun de trouver le métier désiré !

20161206insep

Ci-dessus une photo prise lors d’un échange avec Xavier Foupa-Pokam, double champion de France de Kung-Fu, et Thierry Braillard, secrétaire d’Etat chargé des Sports

La majorité des accidents de la vie courante arrivent au domicile, et engendrent près de 18 000 décès par an, soit cinq fois plus que sur la route. Plus exposés, et avec des conséquences plus importantes, les enfants et les personnes âgées en sont les premières victimes.

A l’occasion du Salon des Services A la Personne (du 15 au 17 Novembre à Paris), l’espace « La Maison du Mieux Vivre » met en lumière les solutions innovantes permettant d’anticiper tout accident, et améliorer le quotidien des enfants et seniors.

Brice Alzon, Président de La Maison Des Services A la Personne, s’exprime sur les progrès de la domotique mais également « la collecte de données pour améliorer le suivi des personnes âgées ou des enfants », permettant notamment une meilleure gestion des besoins de ce public à l’instar du « bouton Dash » lancé par Amazon, ou une version modernisée, sur tablette, du cahier de liaison, pour la garde d’enfant.

Source : Lefigaro.fr

capture-fondue-solidaire-v2Le 1er décembre prochain, la MDSAP participera pour la deuxième année consécutive à la Fondue Solidaire organisée par Babyloan.org, 1er site de prêt solidaire européen, au Ministère des Affaires Etrangères et du Développement international à Paris.

Nous avons choisi de soutenir cet événement, qui fait écho à nos valeurs de solidarité et de partage puisque l’intégralité des bénéfices sera prêtée à des micro-entrepreneurs aux quatre coins du monde !

  • Babyloan, c’est qui ? Un organisme fondé en 2008, permettant d’aider  des micro-entrepreneurs à développer leur projet en leur prêtant du capital de façon désintéressée (à-partir de 10€).
  • Un Microcrédit, c’est quoi ? C’est un prêt d’un montant minime accordé à de petits entrepreneurs n’ayant pas accès aux financement standards.
  • Prêter, pourquoi ? Après avoir choisi un projet, vous aiderez également la famille de l’entrepreneur et favoriserez ce dernier à s’en sortir par lui-même.
  • Et après ? Une fois votre apport versé sur Babyloan, vous percevrez un remboursement mensuel et pourrez investir dans un nouveau projet une fois le remboursement terminé !

La MDSAP est fière de soutenir ce projet, et vous encourage à nous y retrouver pour un moment de convivialité et d’échange !

Pour plus d’informations cliquez sur ce lien.

 

Les entreprises de services à la personne exerçant des activités d’assistance aux personnes âgées et ou handicapées rentrent dans le champ des organismes éligibles, conformément aux dispositions du Code de la sécurité sociale1, à un dispositif spécifique d’exonération de cotisations patronales sur les rémunérations versées au titre de certaines prestations.
La Cour de cassation dans un arrêt en date du 25 mai 2016, a été interrogée par une association quant à l’application de cette exonération aux rémunérations versées aux aides-soignants employés au sein de sa structure de Services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) et intervenant au bénéfice de personnes âgées. En l’espèce, il s’agissait de soins de base et relationnels réalisés à domicile sur prescription médicale.
Pour les juges, les soins réalisés par un SIAD ne revêtent pas le caractère de prestations d’aide à domicile. De ce fait, la rémunération des intervenants n’ouvre pas droit pour l’employeur à une exonération de cotisations. En outre, la Cour relève que l’association en cause n’était pas un service prestataire intervenant à la demande d’un client, personne âgée ou handicapée, pour assister ces derniers dans les tâches de la vie quotidienne ménagères ou administratives, mais il s’agissait plutôt d’un service de soins intervenant dans le cadre d’une prescription médicale prise en charge au titre de l’assurance maladie. Dès lors, les rémunérations litigieuses n’entraient pas dans le champ d’application de l’exonération.
Pour rappel, les actes de soins aux personnes âgés relevant d’actes médicaux ne sont pas considérés comme des activités de services à la personne2.
Consulter l’arrêt de la Cour de cassation en date du 26 mai 2016 : http://bit.ly/1Y3XfMN

Le 26 novembre 2015, Porte de Versailles lors du Salon des Services à la Personne , Brice Alzon a rencontré et échangé avec Laurence Rossignol, Secrétaire d’État chargée de la Famille, de l’Enfance, des Personnes âgées, et de l’Autonomie, auprès de la ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes.

IMG_0826

Il s’agissait de présenter à Madame la Secrétaire d’Etat, l’ouvrage « Pour une filière des services à la personne en environnement numérique » réalisé par la Fédération du Service aux Particuliers (FESP) auquel il a collaboré et d’évoquer avec elle les enjeux du Maintien à Domicile et de défendre les entreprises d’aide aux personnes dépendantes.

Le mercredi 2 décembre 2015, la commission mixte paritaire (CMP) est parvenue à un accord sur les dispositions restant en discussion sur le projet de loi relatif à l’adaptation de la société au vieillissement.

La création d’un régime juridique ad hoc pour les résidences services de deuxième génération, la transformation du congé de soutien familial en congé de proche aidant pouvant être pris sans que le salarié ait à en avertir son employeur 48 heures à l’avance ainsi que l’indexation d’une partie de la rémunération des accueillants familiaux sur le Smic, propositions du Sénat, ont été maintenues.

Sur les recommandations du Sénat, la CMP a également alloué au moins 28 % de la contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie (Casa) aux mesures de prévention de la perte d’autonomie et 55,9 % en 2016 puis 70,5 % à la réforme de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA).

 

Important : Le régime unique d’autorisation des services d’aide à domicile entrera en application dès la promulgation de la loi. Cette décision a été prise par le législateur pour des raisons de cohérence selon lui : les services d’aide à domicile doivent relever pleinement du secteur médico-social lorsqu’ils interviennent auprès des plus fragiles.

Le législateur prétend que l’objectif n’est en aucun cas de verrouiller l’offre et s’appuie sur le dispositif transitoire proposé aux organismes déjà agréés : après avoir basculé dans le régime de l’autorisation, ils disposeront d’un délai d’au moins deux ans pour procéder à leur évaluation et toute création d’organisme sera exonérée d’appel à projets jusqu’à la fin de l’année 2022.

 

Les conclusions de la CMP seront lues en séance publique au Sénat le lundi 14 décembre.

 

Source : TSA


Recherche
Edito
Le blog « Services à la personne » est une plateforme militante qui nous concernes nous ; professionnels du service à la personne. Dans ce secteur très réglementé il entend se méfier des effets d’annonces et militer pour la cause des professionnels. Son but est de créer une véritable synergie entre nos différents métiers pour la défense de nos valeurs et la juste reconnaissance de nos professions.
octobre 2017
L M M J V S D
« Sep    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031