Articles avec le tag ‘maintien a domicile’

La mise sous tutelle est une mesure juridique adéquate destinée à une personne majeure en situation de dépendance (altération des facultés mentales, incapacité physique engendrant l’incapacité d’exprimer sa volonté) et ayant besoin de se faire représenter afin de protéger son patrimoine.

La tutelle est une solution plus forte que la curatelle donnant des droits plus étendus au tuteur. Le tuteur est en charge des actes d’administration tels que l’ouverture d’un compte bancaire, la conclusion d’un bail…

La mise sous tutelle est demandé par la personne dépendante, son conjoint, un proche, voir même le procureur de la République suite à la demande de u médecin traitant par exemple. Le tuteur est nommé par un juge qui pourra le cas échéant confier la mission à un professionnel dont la rémunération sera à la charge de la personne protégée.

La curatelle est une solution juridique adaptée aux majeurs permettant à la personne protégée de conserver un peu d’autonomie et sa capacité de décision. La mise sous curatelle est d’une durée de 5 ans renouvelable.

Pour une curatelle simple, la personne protégée conserve sa liberté pour les actes de la vie courante. Par exemple, un contrat pour l’embauche d’une aide à domicile peut être signé par une personne âgée sous curatelle. Elle est considérée capable d’accomplir seule des actes d’administration.

Pour une curatelle aménagée, la liste des actes que la personne protégée peut effectuer elle-même et celle pour lesquels elle doit être assistée sont établies par le juge.

Pour une curatelle renforcée, le curateur perçoit les revenus, gère les règlements et les chèques pour le compte de la personne protégée.

 

Dans l’interview consacrée à RCF , Madame Corinne JAY, Coordinatrice de COVIVA  AUVERGNE SERVICE PLUS, présente sa structure de  Maintien à Domicile et explique que cette dernière répond aujourd’hui à une forte demande sur le marché dû à plusieurs facteurs : vieillissement de la population, coûts élevés des structures d’accueil, besoin de soutien psychologique…

Comme le souligne si bien Corinne, c’est un métier qui recrute de manière permanente mais qui a besoin de personnes qualifiées , motivées, et passionnées par le métier !

Source RCF

 

 

Les entreprises de services à la personne exerçant des activités d’assistance aux personnes âgées et ou handicapées rentrent dans le champ des organismes éligibles, conformément aux dispositions du Code de la sécurité sociale1, à un dispositif spécifique d’exonération de cotisations patronales sur les rémunérations versées au titre de certaines prestations.
La Cour de cassation dans un arrêt en date du 25 mai 2016, a été interrogée par une association quant à l’application de cette exonération aux rémunérations versées aux aides-soignants employés au sein de sa structure de Services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) et intervenant au bénéfice de personnes âgées. En l’espèce, il s’agissait de soins de base et relationnels réalisés à domicile sur prescription médicale.
Pour les juges, les soins réalisés par un SIAD ne revêtent pas le caractère de prestations d’aide à domicile. De ce fait, la rémunération des intervenants n’ouvre pas droit pour l’employeur à une exonération de cotisations. En outre, la Cour relève que l’association en cause n’était pas un service prestataire intervenant à la demande d’un client, personne âgée ou handicapée, pour assister ces derniers dans les tâches de la vie quotidienne ménagères ou administratives, mais il s’agissait plutôt d’un service de soins intervenant dans le cadre d’une prescription médicale prise en charge au titre de l’assurance maladie. Dès lors, les rémunérations litigieuses n’entraient pas dans le champ d’application de l’exonération.
Pour rappel, les actes de soins aux personnes âgés relevant d’actes médicaux ne sont pas considérés comme des activités de services à la personne2.
Consulter l’arrêt de la Cour de cassation en date du 26 mai 2016 : http://bit.ly/1Y3XfMN

Bobby Wesson a voulu rendre hommage à sa femme en écrivant le texte ci-dessous sur son Facebook. Cette image et surtout le texte qui l’accompagne fait du buzz sur Internet car c’est un hommage vibrant à nos métiers et au quotidien que peuvent nos aides soignantes et les infirmières que les accompagnent.

 

Aide soignante MDSAP

 

Voici ma femme, en train de faire une sieste. Dans une heure, elle se réveillera, elle enfilera ses habits et elle se préparera pour aller travailler.
Tous les outils dont elle a besoin pour effectuer son travail seront rassemblés et examinés méticuleusement, mais ses cheveux et son maquillage seront faits très rapidement. Elle se plaindra qu’elle est horrible. Je ne serai pas d’accord. Je lui ferai une tasse de café pour la consoler.
Elle s’assiéra sur le divan avec ses jambes croisées sous ses fesses, et essayera de boire le café tout en jouant avec le joyeux petit bonhomme, plein de vie, qui tentera de l’escalader.
Tandis que nous parlerons, elle regardera parfois le mur, ses yeux divagueront alors que sa tête se vide peu à peu de toutes pensées en prévision des horaires de travail qui l’attend. Elle pensera que je ne m’en rends pas compte.
Elle embrassera le bébé, elle m’embrassera moi aussi, et elle ira prendre soin des gens qui passent la pire journée de toute leur vie entière. Des accidents de voitures, des blessures par balle, des explosions, des brûlures, des blessures en tout genre et pour toutes sortes de personnes — des riches, des pauvres, des curés, des drogués et des prostituées — des femmes, des hommes, des pères, des mères, des fils, des filles et des familles entières — peu importe qui vous êtes, ni ce qui vous est arrivé.
Elle prendra soin de vous.
Elle reviendra à la maison 14 heures plus tard et enlèvera ses chaussures qui ont marché dans le sang, la bile, les larmes. Elle les laissera dehors, pour essayer de reposer un peu ses pieds brûlants de douleur.
Il y a des jours où elle ne voudra pas en parler. Il y a des jours où elle n’attendra même pas de s’être assise dans le canapé pour en parler.
Il y a des jours où elle va en rire, jusqu’à en pleurer, et il y a des jours où elle va juste pleurer… Mais qu’importe le jour, croyez-moi, elle sera toujours à l’heure pour son prochain poste de travail.
Ma femme est une infirmière. Ma femme est un Héros.

Cette année encore, la Maison des Services à la Personne était présente au Salon des SAP du 24 au 26 novembre 2015 à la Porte de Versailles.

Toute l’équipe de la MDSAP a été ravie d’accueillir les 25 000 visiteurs du salon pour leur présenter l’ensemble des services proposés par la coopérative, leader sur le marché des services à la personne avec notamment les petits travaux de jardinage, l’assistance informatique, l’aide administrative, le ménage/repassage et désormais le maintien à domicile !

Les services à la personne en quelques chiffres :

  • 12% des ménages français « consommateurs » de services à la personne*
  • Le secteur représente 3.7% des emplois en France**
  • 5 500 organismes agréés en 2006, 31 800 actuellement***

IMG_0767

Nous en profitons également pour remercier les adhérents qui nous ont fait l’honneur de leur présence.

 

* Source « Bilan économique, enjeux de croissance », Etude Olivier Wyman pour la Fesp; ** Source DGE 2012; *** Source DGE 2014 et nOva


Recherche
Edito
Le blog « Services à la personne » est une plateforme militante qui nous concernes nous ; professionnels du service à la personne. Dans ce secteur très réglementé il entend se méfier des effets d’annonces et militer pour la cause des professionnels. Son but est de créer une véritable synergie entre nos différents métiers pour la défense de nos valeurs et la juste reconnaissance de nos professions.
septembre 2019
L M M J V S D
« Juil    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30