Articles avec le tag ‘FESP’

Le 12 avril 2018, la Fédération du service aux particuliers (FESP et l’institut régional des services à la personne de Normandie (IRSAP) ont échangé avec l’ensemble de acteurs du secteur SAP sur la numérisation dans l’environnement du domicile à Alençon.

Ces échanges ont permis notamment de mettre en avant l’émergence de nouveaux services grâce au numérique et l’opportunité de mettre en place de nouveaux modes d’organisation. Les convives ont pu découvrir notamment la possibilité d’un carnet de liaison numérique des aidants professionnels et familiaux présenté par la co-fondatrice du Sipad, plateforme numérique partenaire de la FESP.

 

Source : FESP

 

Un rapport, remis début juin 2018, explore les différentes possibilités pour un remboursement immédiat du crédit d’impôt de 50%. L’objet étant de parvenir à un paiement immédiat du crédit d’impôt accordé aux particuliers achetant des prestations de service à la personne « conformément aux engagement du Président de la République « selon la lettre de mission signée le 22 décembre 2017  par la ministre de la santé, le ministre de l’Economie et celui des Comptes Publics et consultée par « Les Echos ».

Toujours selon « Les Echos », lors des consultations exigées par la remise de ce rapport, l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) et l’Inspection générale des finances (IGF) se sont vus présentés différentes propositions dont deux qui auraient été retenues par ces deux administrations : celle d’un système de tiers payant privé élaboré par la FESP (Fédération du service aux Particuliers) et celle d’un système équivalent mais par un financement public.

En effet comme souligne Maxime Aïach, Président de la FESP, dans son interview accordée aux « Echos », le système proposé par la Fédération permettrait aux familles, sollicitant le service à la personne  pour la garde de leurs enfants, d’augmenter immédiatement leur pouvoir d’achat en conservant la somme du crédit d’impôt sans attendre comme actuellement douze à dix-huit mois pour le récupérer.

De plus cette mesure, selon l’étude du cabinet Oliver Wyman, génèrerait également la création de 80 000 emplois dès les premiers mois de sa mise en place, et dynamisant ainsi le marché du service à la personne qui a été longtemps déstabilisé par l’instabilité fiscale.

Le débat gouvernementale portant sur tiers payant public ou privé devrait être tranché avant la prochaine loi de finances en espérant que tous les secteurs (jardinage, aide administrative, maintien à domicile, garde d’enfants, …) et tous les modèles (entreprises, associations, particuliers employeurs) seront logés à la même enseigne.

 

Sources :  Les Echos le 14 juin 2018

A l’attention des chefs d’entreprise de services à la personne.

La Fédération du Service aux Particuliers vous convient aux Assises Nationales de la FESP le lundi 25 juin 2018 de 14h00 à 17h30 suivi d’un cocktail amical dans les salons de l’Aéro-club de France situés au 6 rue Galilée 75016 Paris.

Pour vous inscrire, envoyez votre demande à communication@mdsap.fr

Le 26 novembre 2015, Porte de Versailles lors du Salon des Services à la Personne , Brice Alzon a rencontré et échangé avec Laurence Rossignol, Secrétaire d’État chargée de la Famille, de l’Enfance, des Personnes âgées, et de l’Autonomie, auprès de la ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes.

IMG_0826

Il s’agissait de présenter à Madame la Secrétaire d’Etat, l’ouvrage « Pour une filière des services à la personne en environnement numérique » réalisé par la Fédération du Service aux Particuliers (FESP) auquel il a collaboré et d’évoquer avec elle les enjeux du Maintien à Domicile et de défendre les entreprises d’aide aux personnes dépendantes.

Les FESP (Fédération du Service aux Particuliers) et FEDESAP (Fédération Française des Services à la Personne et de Proximité) ainsi que le SESP (Syndicat des entreprises de Services à la Personne) ont décidé de s’unir en créant une grande fédération nationale représentative de tous les métiers des services à la personne : la Fédération Nationale des Services à la Personne (FNSP) !

En octobre 2015, le projet de fusion a été adopté à l’unanimité par l’ensemble des gouvernances des différences instances concernées. Le projet a été présenté officiellement lors du Salon des services à la personne le 25 novembre dernier Porte de Versailles.

151125 Union des fédérations SAP

La FNSP sera donc d’ici la fin de l’année, après vote des assemblées générales, la nouvelle fédération respectant tous les métiers, tous les modes d’exercices, toutes les tailles d’entreprises individuelles ou membres d’un réseau.

Cette union fut possible notamment grâce au rassemblement autour de valeurs essentielles à notre secteur d’activité :

  • La qualité de service
  • Le sens du travail bien fait et l’éthique professionnelle
  • La diversité des métiers et la pluralité des modes d’exercices

Avec cette union, les fédérations et syndicat des services à la personne vont pouvoir travailler ensemble sur les enjeux à venir et accroître leur puissance :

  • Mieux faire entendre la voix des entreprises de services à la personne
    • dans le dialogue social auprès des partenaires sociaux;
    • dans le débat public auprès des élus et des membres du gouvernement;
    • dans la prise en compte de nos métiers pas suffisamment comprises et mises en valeur par les médias et l’opinion publique;
  • Mieux défendre les entreprises face aux discriminations dont elle sont trop souvent victimes du fait des collectivités territoriales ou d’acteurs dérégulés
  • Mieux utiliser les budgets des différents instances en mutualisant les projets

 

Source : FESP, FEDESAP, SESP

La MDSAP a été l’une des entreprises leader dans l’élaboration et les réflexions du groupe de travail composé de soixante-quatre entreprises et organismes réunit pendant six mois par la Fesp, le livre blanc de la fédération appelle à la création d’une « filière des services à la personne en environnement numérique ».

photo_4

Alors qu’il existe de nombreux travaux, recherches, études prospectives, sur le devenir des services à la personne et sur le numérique, il existe peu d’analyses portant sur les interactions entre ces deux mondes économiques, tous deux pourtant en fort développement et amenés, de plus en plus, à se côtoyer. Ainsi, les conséquences qu’auront les technologies numériques sur le fonctionnement des services rendus au domicile des Français sont encore peu documentées.

Face à ce constat, la Fédération du service aux particuliers (Fesp) a mis en place un groupe de travail prospectif intitulé «Services à la personne : 2020-2030, quel domicile connecté ?», qui aura rassemblé de novembre 2014 à juin 2015, la MDSAP et soixante-trois autres organismes et entreprises.

En près de 150 pages, les travaux dressent le constat des potentiels économiques de deux secteurs particulièrement dynamiques. Avec un marché évalué, pour les seuls objets connectés, à 14 400 millions de dollars d’ici 2020, le numérique fait figure de nouvel Eldorado économique (Cisco, 2012. De leur côté, les services à la personne représentent l’un des tous premiers potentiels d’emplois en France avec une évaluation d’1,2 million d’embauches d’ici 2022 (France Stratégie, Les métiers en 2022, juin 2015.

Ces résultats ne seront néanmoins atteints que si les acteurs sont en capacité de développer une offre en quantité et en qualité suffisante pour rencontrer les besoins des Français en services à leur domicile. Le groupe de travail a souligné l’importance de développer des solutions de services intégrant la performance technologique avec la qualité que procure une articulation avec la présence humaine d’un intervenant à domicile ; cela quelle que soit la nature du service  délivré à domicile, de l’aide aux personnes âgées à l’entretien de la maison de publics actifs ou de l’aide à la réussite scolaire.

75 % des Français souhaitent une articulation technologie / présence humaine

Interrogés par l’Ifop sur ce qui serait un gage de qualité pour des services connectés à leur domicile, 75 % des Français soulignent l’importance pour eux d’ajouter à la performance technologique un recours à la présence humaine (Regards sur les objets connectés dans le domaine du service à la personne, Ifop, mai 2015.

Les défis majeurs soulevés par le groupe de travail justifiant la création d’une filière des services à la personne en environnement numérique sont essentiellement la capacité de développer une offre correspondante aux attentes qualitative et quantitative des Français, celle de co-concevoir et co-construire entre professionnels technologiques et professionnels du domicile les solutions de services articulant performance numérique et qualité de l’intervention humaine au domicile, la visibilité pour les investisseurs de l’écosystème numérique / services à la personne, la réassurance des publics sur le traitement des données personnelles collectées lors de l’exécution des services, ou encore l’adaptation des formations professionnelles.

Inventer les modèles économiques

La révolution numérique invite à repenser les modèles économiques. Création de plateforme, définition d’un acteur pivot capable d’intégrer les solutions de services, mais aussi accès aux financements susceptibles de porter l’émergence de la filière forment les grandes lignes du livre blanc.

Sur la seule question du soutien financier à l’émergence de la filière, le groupes de travail propose quatre pistes : l’inscription de la filière dans les contrats de plan Etat-Région, dans le Plan national territoires et Numériques, dans le cadre des fonds dédiés aux Services innovants aux acteurs de la santé et de l’autonomie (Sisa), et au sein du programme «Habiter mieux » porté par l’Agence nationale d’amélioration de l’habitat (Anah).

La Fesp souhaite que ce livre blanc, après avoir apporté une première avancée dans la sensibilisation des acteurs du numérique et des services à la personne aux enjeux communs de développement et après avoir souligné la nécessité de structurer une filière, soit un point de départ pour engager des actions concrètes entre les acteurs privées, ainsi qu’avec les acteurs publics. Pour la Fesp, les dix propositions opérationnelles présentées dans le livre blanc sont les premiers éléments structurants qui en appelleront d’autres.

IMG_0346

Brice Alzon, Président de la coopérative MDSAP, membre de la FESP et membre du conseil d’administration du SESP, a pris part à ce projet.

Source : FESP


Recherche
Edito
Le blog « Services à la personne » est une plateforme militante qui nous concernes nous ; professionnels du service à la personne. Dans ce secteur très réglementé il entend se méfier des effets d’annonces et militer pour la cause des professionnels. Son but est de créer une véritable synergie entre nos différents métiers pour la défense de nos valeurs et la juste reconnaissance de nos professions.
août 2018
L M M J V S D
« Juil    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031