Articles avec le tag ‘Coviva’

 

1er Octobre : Journée internationale des personnes âgées
Du 3 au 9 octobre : La semaine Bleue

Les personnes de plus de 60 ans représentent aujourd’hui 20 % de la population, elles en représenteront près d’un tiers d’ici 2050. L’isolement et la solitude dont souffrent 25 % des personnes âgées de plus de 75 ans interrogent la collectivité toute entière. Comme l’évoque Bernadette Puijalon, anthropologue et marraine de la Semaine Bleue 2016, les personnes âgées ont davantage « besoin de liens que de biens » (source : Le Point / AFP).

Le thème 2017  du 1er octobre pour cette Journée internationale des personnes âgées sera de « Se projeter vers l’avenir : Faire appel aux talents, aux contributions et à la participation des personnes âgées dans la société ». L’objectif est de créer un environnement favorable pour permettre et accroître la contribution des personnes âgées au sein de leur environnement, et plus largement, de la société. «L’accent est mis sur le parcours à suivre pour appuyer la pleine participation des aînés, conformément à leurs droits et besoins essentiels ainsi que leurs préférences» (Nations Unies).

A la Journée internationale des personnes âgées du 1er octobre suivra la Semaine Bleue : Faire société quel que soit son âge et son niveau d’autonomie tel est le mot d’ordre de cet événement.

Faire société c’est quoi ?

C’est bénéficier d’un entourage avec lequel entrer en relation afin de pouvoir exister et se sentir utile, être reconnu dans sa singularité et sa différence.
C’est être en lien avec les autres générations de manière à permettre à chacun de vivre pleinement son âge.
C’est participer pleinement à la vie sociale environnante ; l’engagement des retraités dans la vie associative n’est plus à démontrer.

 

 

L’ensemble des Agences Coviva fait société lui aussi en œuvrant à l’égard des retraités et personnes âgées. A l’écoute de leurs besoins et de leurs demandes, le réseau Coviva articule au quotidien des réponses adaptées à leurs besoins (de l’aide à l’autonomie à la création d’ateliers et autres manifestations …) et soutient ces journées dédiées à ses actions collectives et participatives qui renforcent le vivre ensemble. (Objectifs auxquels nous renvoie la loi d’adaptation de la société au vieillissement que le parlement a voté fin 2015).

Pour être informé des événements prêt de chez vous :

1er octobre : Journée internationale des personnes âgées

Du 3 au 9 octobre : La semaine bleue

 

 

EN CAS DE CHUTE, DE MALAISE OU TOUT SIMPLEMENT POUR RASSSURER SES PROCHES


La première des missions : gérer les appels de détresse.
10 % des 75 ans et plus ont désormais recours à ce service. L’espérance de vie augmentant depuis 20 ans, cette solution est une réelle sécurité proposées aux personnes âgées vivant seules, ainsi qu’à leur entourage. La majorité des familles considèrent ce service comme utile, sécurisant et rassurant.

Un service 24h/24.
Concrètement, ce dispositif se compose d’un un boîtier relié à une ligne téléphonique ou à une box internet, et d’un bracelet ou d’un médaillon permettant de lancer l’alerte en cas de détection de chute par exemple. A cet appel une équipe en veille est joignable 24h/24 et 7j/7. Selon les cas, les intervenants désignés préviennent une personne de l’entourage à proximité, se rendent sur place, ou envoient les secours en cas de nécessité.

Optez pour votre service de Téléassistance avec vigilance.
Soyez attentive au contrat et au prestataire : la certification NF est incontournable. 1 700 organismes de services à la personne sont aujourd’hui certifiés NF Service, pour un respect de la réglementation, une éthique et un suivi personnalisé des dossiers.
« Pour que la personne équipée soit éligible au crédit d’impôt, son prestataire doit être déclaré auprès de la direction départementale de la protection des populations dont il dépend. Pour le vérifier, le logo “Services à la personne” doit figurer sur tous ses documents. » Olivier Gayraud, juriste à l’association CLCV.

Aller au-delà d’un accompagnement classique et lutter contre la solitude des personnes âgées.
La MDSAP, Coopérative agréée par l’Etat vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôts jusqu’à 50% des prestations.
Pour vous accompagner en toute simplicité, confiance et sécurité, contactez-nous : www.coviva.fr

Les Auxiliaires de vie à l’honneur.

Hervé Chatel, photographe engagé dans des sujets de santé, de service et d’exclusion a dressé un portrait très fidèle de la profession d’auxiliaire de vie qui lui a valu de remporter le 1er Prix Trophée Paris Match (Grand prix photo reportage 2017).

« EN BONNE COMPAGNIE – LE TRAVAIL DE COEUR DES AUXILIAIRES DE VIE » est le titre d’une série de photos qui nous immerge dans le quotidien d’une auxiliaire de vie, Béatrice, 55 ans.

Une réalité que nous connaissons bien au sein de Coviva. Pour pouvoir continuer de vivre à leur domicile, tout est mis en œuvre pour stimuler des personnes dépendantes, malades ou handicapées, et leur assurer une vie sociale et relationnelle de qualité. Coviva, avec ses 600 auxiliaires de vie, ménagères … accompagne depuis 2004 ainsi plusieurs milliers de familles chaque année pour leurs instants de toilette, d’habillent, repas, sorties, ménage ou encore tâches administratives …

Cette aide et ce réconfort apportés par les auxiliaires de vie méritaient d’être soulignés. « Des petites mains au grand cœur vaillant dans l’ombre : les auxiliaires de vie » (Hervé Chatel). Ce métier exige une bonne condition physique, écoute, tact, discrétion, adaptation, invention et tolérance. Nous saluons la démarche d’Hervé Chatel qui nous en dévoile la réalité.

http://www.hchatel-photographie.com/Entre-leurs-mains/

http://grand-prix-photo-reportage.parismatch.com/2017/en-bonne-compagnie-le-travail-de-coeur-des-auxiliaires-

Coviva.fr

Les entreprises de services à la personne exerçant des activités d’assistance aux personnes âgées et ou handicapées rentrent dans le champ des organismes éligibles, conformément aux dispositions du Code de la sécurité sociale1, à un dispositif spécifique d’exonération de cotisations patronales sur les rémunérations versées au titre de certaines prestations.
La Cour de cassation dans un arrêt en date du 25 mai 2016, a été interrogée par une association quant à l’application de cette exonération aux rémunérations versées aux aides-soignants employés au sein de sa structure de Services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) et intervenant au bénéfice de personnes âgées. En l’espèce, il s’agissait de soins de base et relationnels réalisés à domicile sur prescription médicale.
Pour les juges, les soins réalisés par un SIAD ne revêtent pas le caractère de prestations d’aide à domicile. De ce fait, la rémunération des intervenants n’ouvre pas droit pour l’employeur à une exonération de cotisations. En outre, la Cour relève que l’association en cause n’était pas un service prestataire intervenant à la demande d’un client, personne âgée ou handicapée, pour assister ces derniers dans les tâches de la vie quotidienne ménagères ou administratives, mais il s’agissait plutôt d’un service de soins intervenant dans le cadre d’une prescription médicale prise en charge au titre de l’assurance maladie. Dès lors, les rémunérations litigieuses n’entraient pas dans le champ d’application de l’exonération.
Pour rappel, les actes de soins aux personnes âgés relevant d’actes médicaux ne sont pas considérés comme des activités de services à la personne2.
Consulter l’arrêt de la Cour de cassation en date du 26 mai 2016 : http://bit.ly/1Y3XfMN


Recherche
Edito
Le blog « Services à la personne » est une plateforme militante qui nous concernes nous ; professionnels du service à la personne. Dans ce secteur très réglementé il entend se méfier des effets d’annonces et militer pour la cause des professionnels. Son but est de créer une véritable synergie entre nos différents métiers pour la défense de nos valeurs et la juste reconnaissance de nos professions.
décembre 2017
L M M J V S D
« Nov    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031