Articles avec le tag ‘Brice Alzon’

Ce sont encore nos adhérents qui parlent le mieux de leur coopérative.

Hervé Dunou est dans les métiers du jardinage avec la MDSAP depuis 2011.

 

Et voilà, vous l’attendiez tous : Les vœux de la MDSAP – Maison des services à la personne et de COVIVA pour l’année 2018.

Nous vous souhaitons TOUS une excellente nouvelle année 2018 pleine de santé, de joie et de réussite dans tous vos projets.

Encore merci pour cette merveilleuse année 2017 avec tous nos adhérents en jardinage, assistance informatique, Garde d’enfants, Maintien à domicile, Assistance administrative, Livraison de repas et transports de personne.

2018 sera une année encore plus palpitante pour toujours mieux vous accompagner et vous servir.

 

 

Si l’image ne fonctionne pas, vous pouvez cliquer ICI

Nous vous copions un article repris par MSN d’un article original du Figaro en date du 22 décembre 2017

Le lien original : L’emploi à domicile recule encore

 

figarofr: Dans le détail, la baisse concerne de l'emploi à domicile hors garde d'enfants (ménage, entretien du jardin…) qui perd 15.000 employeurs alors que la garde d'enfant gagne 3000 déclarants.© 85133347/Tomasz Zajda – Fotolia Dans le détail, la baisse concerne de l’emploi à domicile hors garde d’enfants (ménage, entretien du jardin…) qui perd 15.000 employeurs alors que la garde d’enfant gagne 3000 déclarants.

Afin de donner un nouvel essor à ce secteur créateur d’emplois et éviter le travail au noir, ses représentants avaient réclamé que l’État intervienne sur la fiscalité.

Avec 1,9 million de particuliers employeurs en France en 2016 selon l’Acoss, la banque de la Sécurité sociale, l’emploi à domicile continue sa chute entamée en 2013. L’année dernière, il s’est réduit de 0,6 %. En 2015, le recul était de 1,3 %, et en 2014 de 1,7 %. L’érosion est cependant plus modérée.

Dans le détail, la baisse concerne de l’emploi à domicile hors garde d’enfants (ménage, entretien du jardin…) qui perd 15.000 employeurs (- 0,8 %) alors que la garde d’enfant gagne 3 000 déclarants (+ 3,7%). Au total, le nombre d’heures déclarées baisse de 2 %. Il avait déjà chuté de 3,4 % en 2015.

«Ce n’est pas admissible pour notre secteur où la demande d’emploi à domicile augmente, regrette Olivier Peraldi, le directeur de la Fédération des services aux particuliers (FESP). L’offre légale a du mal à suivre à cause du recours de certains ménages au travail non déclaré ou au travail au gris, c’est-à-dire à la déclaration partielle des heures effectuées.»

Afin de donner un nouvel essor à ce secteur créateur d’emplois et éviter le travail au noir, ses représentants avaient réclamé que l’État intervienne sur la fiscalité. Lors des discussions sur le budget 2018, ils militaient pour le remplacement du crédit d’impôt de 50 % des dépenses engagées actuellement en vigueur, par un crédit d’impôt immédiat. Ce serait une façon de réduire instantanément la charge qui pèse sur les employeurs et, selon leurs calculs, de créer 200.000 emplois (ou 120.000 équivalents temps plein). Ils n’ont pas été entendus ; la loi de finances votée ce jeudi a simplement prévu d’étendre le crédit d’impôt pour l’emploi à domicile aux retraités en remplacement de la réduction d’impôts dont ils bénéficiaient.

Les organisations d’entreprises de services et de particuliers employeurs tenteront à nouveau de faire valoir leur revendication fiscale dans le projet de loi pour un État au service d’une société de confiance – dit «droit à l’erreur» – qui sera débattu au Parlement en début d’année.

La MDSAP s’engage contre l’isolement

et lance la 2ème édition de l’opération « Café Chaud » dans toute la France

 

Pour combattre l’isolement des personnes âgées, la Maison des Services à la Personne (MDSAP) lance à nouveau l’opération « Café Chaud » du 1er décembre 2017 au 28 février 2018. Les structures du réseau, présentes dans toute la France, proposent de partager un moment convival autour d’un café.

 

La solitude, un problème de taille

 

5 millions de Français souffrent de solitude et ¼ des personnes agées est isolé. Ces dernières représentent une part importante de la population rurale, lieux où l’isolement géographique peut être couplé d’isolements social et psychologique qui, avec l’hiver se ressentent encore plus.

 

« Les causes de l’isolement sont multiples : la famille qui habite loin, la perte d’autonomie, les éventuels épisodes dépressifs ou encore la précarité économique », précise Brice Alzon, Président-fondateur de la MDSAP.  

 

Lutter contre l’isolement et proposer des services d’aide à la personne à domicile, telles sont les missions du réseau MDSAP, dont les 450 structures sont réparties dans toutes les Régions de France. Livraison de repas, aide-ménagère, aide administrative, toilette, compagnie, petits travaux de jardinage… Les professionnels du réseau se rendent chez les bénéficiaires pour leur apporter un réel soutien dans leur vie quotidienne.

 

Un café pour réchauffer les cœurs

 

« Les personnes âgées se sentent plus isolés avec les journées qui tombent plus vite en hiver, explique Brice Alzon. Il fait un peu plus froid, les fenêtres s’ouvrent moins, les relations avec le voisinage sont moins fréquentes… Les personnes âgées trouvent donc parfois ces journées un peu longues ! De là est née l’idée d’ouvrir les portes de nos structures, ou de créer des espaces en pleine rue, pour inviter à prendre un café et échanger avec nous sur de nombreux sujets… Avec l’objectif de briser la solitude et créer du lien social. »

 

Il s’agit de la 2ème édition de l’opération « Café Chaud ». Elle se déroulera du 1er décembre 2017 au 28 février 2018. Chaque structure qui participe à l’opération aura pour mission d’accueillir et de réunir des personnes qui le souhaitent pour discuter, échanger et faire la connaissance d’éventuels voisins encore méconnus.

 

 

Après avoir distribué des bouteilles d’eau pendant l’été, la maison des services à la personne lance une nouvelle opération.

Café chaud, c’est son nom.

Le but : combattre l’isolement des personnes âgées.

Brice Alzon, le président de la MDSAP, nous explique ce qu’on peut faire à notre échelle pour éviter cet isolement.

Cliquer ICI  pour écouter l’interview radio

161012support-visuel-blog

Premier vivier d’emplois salariés dans les prochaines années, le secteur doit se structurer pour faire face à l’appétit des géants du Net.

Ce devrait être le premier pourvoyeur d’emplois en France. Dans leur « Panorama de l’emploi et des postes à pourvoir par métier à l’horizon 2022 », France Stratégie, l’institution de prospective rattachée au Premier ministre, et la Dares, une direction du ministère du Travail, écrivent que « quel que soit le scénario étudié, le métier d’aide à domicile serait le plus créateur d’emplois » sur la période 2012-2022. Ces organismes estiment le potentiel jusqu’à 430.000 créations nettes au regard des 23 métiers répertoriés.

Las, le secteur des services à la personne ne tient pas encore les promesses qu’ont placées en lui les pouvoirs publics au début des années 2000. Pis, selon la Dares, pas moins de 83.000 emplois ont été détruits depuis 2013. La faute, notamment, à une instabilité fiscale chronique. Le gouvernement en a semble-t-il tiré les leçons, se félicite Brice Alzon. Le patron de MDSAP (pour Maison Des Services A la Personne), le premier groupement coopératif du secteur, pointe « les signaux extrêmement positifs envoyés ». Outre « la bouffée d’air frais du CICE » qui, pour une agence MDSAP au chiffre d’affaires mensuel de 55.000 euros, équivaut à un chèque de 30.000 euros, la promesse d’un maintien du cadre réglementaire (même si elle n’est guère engageante compte tenu des échéances électorales) et l’extension aux personnes âgées du crédit d’impôt jusqu’ici réservé aux actifs sont autant de bonnes nouvelles.

Mais d’autres menaces planent sur les entreprises du secteur. L’activisme de La Poste d’abord, bien perçu dans un premier temps, avec des postiers apporteurs d’affaire pour les professionnels, inquiète maintenant au vu des acquisitions auxquelles procède le groupe public. « Le rachat d’un réseau de franchise [comme Axeo, lire ci-dessus, NDLR] envoie un signal mystérieux », admet Brice Alzon.

Par ailleurs, le risque d’« ubérisation » du secteur n’est pas des moindres. « Nos principaux concurrents, ce seront Google et Amazon », reconnaît le patron de MDSAP, à qui il n’a pas échappé que ces géants du Net s’y intéressent. C’est en anticipant ce mouvement que l’éditeur de logiciels Ogust, fort d’une expérience de dix ans avec le premier ERP développé en ligne, a officiellement lancé, lundi, Ogust SelfService, présenté comme « la première solution e-commerce dédiée aux entreprises de services à la personne ». Pour Karim Abichat et Didier Humbert, les créateurs d’Ogust, « il s’agit de donner les outils aux prestataires de services pour être en mesure de rivaliser avec les plates-formes naissantes et défendre l’emploi salarié ». Ogust SelfService permet aux employeurs de prendre rendez-vous en direct à partir d’une appli mobile avec le prestataire de services souhaité.

Vous pourrez trouver cet article sur le site Les Echos en cliquant ici.


Recherche
Edito
Le blog « Services à la personne » est une plateforme militante qui nous concernes nous ; professionnels du service à la personne. Dans ce secteur très réglementé il entend se méfier des effets d’annonces et militer pour la cause des professionnels. Son but est de créer une véritable synergie entre nos différents métiers pour la défense de nos valeurs et la juste reconnaissance de nos professions.
juin 2018
L M M J V S D
« Avr    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930