Preuve que nous ne sommes pas « sectaires » à la MDSAP, je vais aujourd’hui vous parler d’un confrère : l’entreprise O2.

A travers cet exemple, je souhaite illustrer le gâchis qui va peut-être arrivé par la faute non pas de l’Europe comme je l’ai entendu hier dans un discours du ministre des Finances Pierre Moscovici à l’Assemblée Nationale mais bien par celle du gouvernement s’ils nous passent la TVA à 19.6% au 1er juillet 2013. Il existe pourtant des solutions pour éviter cela.

Ainsi nous pouvons avoir deux France dans les services à la personne : Celle qui embauche et qui va continuer d’embaucher à l’image d’O2 si Bercy accepte de « stabiliser » la loi Borloo pendant 5 ans.
Ou bien la France qui licencie comme ce sera le cas pour la MDSAP au 1er juillet si la TVA passe de 7% à 19.6%.

O2 vient de signer le 1er emploi d’avenir en pays de Loire. Ces contrats si précieux dans la politique de François Hollande est à la portée des entreprises de services à la personne. Nos entreprises sont capables de combattre efficacement le travail au noir. Nos entreprises sont capables encore en 2013 et 2014 de créer des emplois stables et non délocalisables. Nos entreprises sont également capables de soutenir l’emploi des jeunes et de signer des emplois d’avenir dans les métiers de l’assistance informatique de façon massive si … la TVA reste à 19.6%.
Ce n’est pas du chantage mais une réalité économique d’une France qui a toutes les capacités pour se développer et créer de la valeur. Soit d’un coté, nous allons perdre 15 000 emplois dans l’assistance informatique (source Syntec), soit de l’autre nous allons créer des emplois d’avenir comme aucun autre secteur ne peut le faire en France.

J’aimerai donc vous parler de cette France qui embauche à l’image d’O2 car nous, entrepreneurs, préférons avoir un tempérament de gagneurs et rester positifs.


Article paru sur le site AGEFOS PME

1er Emploi d’avenir signé en Pays de la Loire pour un jeune demandeur d’emploi en situation de handicap


Signature du premier emploi d’avenir en Pays de la Loire pour un jeune demandeur d’emploi en situation de handicap: AGEFOS PME Pays de la Loire / Poitou-Charentes est intervenue pour la construction du parcours de formation.

.
Afin de lutter contre le chômage des jeunes (1 jeune sur 4), le gouvernement se mobilise avec la mise en place des emplois d’avenir en faveur des jeunes de 16 à 25 ans (30 ans pour les personnes en situation de handicap). L’objectif est d’offrir une première expérience professionnelle réussie pour que les jeunes puissent acquérir des compétences et accéder à des actions de formation afin de contribuer à leur retour à l’emploi.

Emeline, demandeur d’emploi de longue durée, âgée de 29 ans, en situation de handicap, est la première jeune sarthoise à bénéficier de ce contrat d’avenir. Depuis le 4 février 2013, elle a intégré l’agence O2 Le Mans Nord (Réseau National du Service à la Personne)1 au poste d’assistante d’agence pour une durée de trois ans. Elle a pour mission de seconder la responsable d’agence, d’assurer la gestion administrative du personnel et de suivre les demandes des clients.

Cap Emploi a préalablement mis en relation Emeline avec l’entreprise et assure aujourd’hui la contractualisation de l’emploi d’avenir ainsi que le suivi personnalisé à toutes les étapes du parcours.

En fonction du poste et des besoins du jeune pour la réalisation de son projet, Maryline Delahaye, conseiller AGEFOS PME, a rencontré Emeline et l’entreprise pour construire son parcours de formation. Avec ce contrat, Emeline va pouvoir ainsi accéder à une formation certifiante de niveau 4 « secrétaire assistante » à l’AFPA.

Les coûts pédagogiques seront co-financés par AGEFOS PME et l’AGEFIPH.
L’aide de l’Etat pour les employeurs du secteur marchand est de 35% du SMIC. L’AGEFIPH apporte également une aide complémentaire de 40% du SMIC la première année et 20 % l’année suivante.

AGEFOS PME, en Pays de la Loire et Poitou-Charentes, se mobilise sur le financement de la formation avec le FPSPP2, l’Etat, le Conseil Régional et l’AGEFIPH et accompagne l’entreprise tout au long de l’emploi d’avenir. AGEFOS PME intervient également en amont auprès de l’ensemble de ses adhérents éligibles aux emplois d’avenir pour les informer sur le dispositif et identifier leur besoin en emploi grâce à son service de proximité « ATOUT PROJETS ».

L’emploi d’avenir offre au jeune l’opportunité d’accéder à un premier emploi et lui donne les moyens de se former, AGEFOS PME contribue à sa sécurisation économique auprès de la structure d’accueil.

Visiter le site d’AGEFOS PME Pays de la Loire / Poitou-Charentes

1Depuis 2010, le Groupe O2, avec le soutien logistique et financier de l’AGEFIPH, a recruté près de 280 personnes en situation de handicap en CDI

2Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels

Be Sociable, Share!

Commentaires (2 réponses)

  • Morgane says:

    Les entreprises d’activités « Service à la personne » se révèlent actuellement avantageux pour l’économie, outre la création d’emploi que cela engendre.
    Les programmes pareils sont tout simplement remarquables.

  • -->
  • Guillaume RICHARD -

    Merci à Brice et à la MDSAP de relayer cette information concernant O2. Et surtout, merci de se battre pour le maintien d’un taux de TVA acceptable car notre ennemi commun est bien le travail au noir.
    Et qu’on ne s’y trompe pas, ses premières victimes sont les salariés qui n’ont pas de revenus légaux, pas de protection sociale, pas de retraite, pas de droit au chômage, pas de possibilité d’emprunter ou louer un logement, …
    La 2ème victime du travail au noir est l’Etat lui-même car les finances publiques (dans leur ensemble) pâtissent des pertes de recettes fiscales et sociales liées au travail au noir ; dans les services à la personne, et malgré la réduction/crédit d’impôt de 50% des sommes dépensées, le fait que les services soient déclarés permet à l’Etat de gagner 2,6 milliards d’euros par an (source : Etude du cabinet Oliver WYMAN – 8,9 milliards de recette fiscales et sociales contre 6,3 milliards de dépenses).
    Enfin, dernières victimes, les particuliers qui prennent des risques inconsidérées : si on emploie une personne sans la déclarer, que faire en cas de vol ? que faire en cas d’accident de la personne ? que faire en cas de prud’hommes ? sur ce dernier point, il est à noter la recrudescence de procédures qui sont systématiquement gagnées par les salariés.

    Au final, le combat mené par la MDSAP et toutes les entreprises du secteur des services à la personne est un combat qui nous concerne tous : salariés, clients, mais aussi contribuables et citoyens.
    Car au delà d’une lutte pour un taux de TVA, c’est avant tout une lutte contre le travail au noir et pour la création d’emplois.

  • Morgane -

    Les entreprises d’activités « Service à la personne » se révèlent actuellement avantageux pour l’économie, outre la création d’emploi que cela engendre.
    Les programmes pareils sont tout simplement remarquables.

Laisser un commentaire


Recherche
Edito
Le blog « Services à la personne » est une plateforme militante qui nous concernes nous ; professionnels du service à la personne. Dans ce secteur très réglementé il entend se méfier des effets d’annonces et militer pour la cause des professionnels. Son but est de créer une véritable synergie entre nos différents métiers pour la défense de nos valeurs et la juste reconnaissance de nos professions.
mars 2013
L M M J V S D
« Fév   Avr »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031